Abondance

1 400 hab. (Abondanciers) dont 130 à part, 5 884 ha dont 1 492 de bois, chef-lieu de canton de Haute-Savoie dans l'arrondissement de Thonon-les-Bains, 28 km au SE de Thonon dans la vallée de la Dranse, au confluent du Malève à 934 m d'altitude. Cet ancien centre de services d'une contrée d'élevage et de bois conserve des activités agricoles et des scieries, mais est surtout devenu une station familiale de loisirs, dotée de neuf centres et colonies de vacances; au point qu'il avait 950 résidences secondaires en 1999 (490 résidences principales). Le village a une église (du 13e s.) et un cloître du 14e, restes d'une abbaye fondée au 11e siècle et assortis d'un musée d'art religieux; maison du Val d'Abondance, collège public, collège-lycée catholique.

Étendu, son territoire culmine à l'est au mont de la Grange (2 433 m) entre les vallées de la haute Dranse et du Malève. Celle-ci, ornée du lac des Plagnes (4 ha à 1 191 m) dans un fond marécageux, se termine en cul-de-sac aux Tinderets (refuge), sous les pointes de la Chavache (2 081 m) et d'Entre Deux Pertuis (2 146 m); un peu à l'ouest sont le roc (2 156 m) et le lac (2,5 ha à 1 805 m) de Tavaneuse. Au sud du village, sous le pic de la Corne (2 084 m), a été installée la petite station de ski d'Abondance (15 pistes, 9 remontées). La population communale avait culminé à 1 500 hab. en 1856 et s'était abaissée jusqu'à un peu moins de 1 100 hab. en 1962; elle augmente doucement depuis, gagnant une cinquantaine d'habitants de 1999 à 2007.

Le canton a 4 600 hab., 6 communes, 17 826 ha dont 5 809 de bois; il occupe tout le bassin de la Dranse d'Abondance. Les trois communes d'aval sont surtout fromagères. Chévenoz (510 Chevenards, 1 054 ha dont 435 de bois) est la commune la plus en aval, à 12 km NO du chef-lieu et à 807 m; la Dranse y reçoit l'Ugine, qui vient de la dent d'Oche; une centrale hydroélectrique fonctionne sur la Dranse; le relief atteint 1 636 m au sud; la population augmente un peu depuis le minimum de 1982 (360 hab.), et a progressé de 34 hab. entre 1999 et 2004.

Vacheresse (620 Vacherefans, 3 102 ha dont 1 118 de bois), 8 km au NO d'Abondance à 830 m, dont la population était assez stable depuis 1950, a gagné 125 hab. (21%) de 1999 à 2007. Elle a 200 résidences secondaires et un territoire étendu, qui monte à l'est à 2 095 m au mont Chauffé et s'y divise en trois vallées, chacune dotée d'un hameau d'altitude: celle de Darbon au nord, avec un petit lac (2 ha, à 1 817 m) sous la dent d'Oche; celle de Fontaine au centre, avec un autre lac (10 ha, à 1 350 m) sur le cours de l'Eau noire, qui vient des Cornettes de Bize; celle d'Ubine au sud, qui vient du mont Chauffé et débouche dans la précédente; refuge au hameau d'Ubine (1 486 m, 44 places). La commune contient aussi une part du versant de rive gauche de la Dranse, jusqu'au mont Ouzon (1 881 m).

Ce mont domine le finage de Bonnevaux (250 Bonnevalais, 782 ha dont 426 de bois), seul village de versant gauche de la Dranse, 5 km ONO du chef-lieu à 910 m. La commune a été créée en 1835 à partir de Vacheresse, avec 380 hab.; elle avait 200 hab. en 1975 et a gagné quelques habitants depuis (une vingtaine de 1999 à 2005). De Bonnevaux, une petite route rejoint la vallée de la Dranse de Morzine au Biot par le col du Corbier (1 237 m), où l'on fait un peu de ski.

Les deux autres communes du canton sont aussi les plus hautes et les plus orientées vers le tourisme: La Chapelle-d'Abondance et Châtel. Une race de vaches pie rouge porte le nom d'Abondance, débordant largement du canton (60 000 têtes). Le fromage d'abondance (ou tomme d'abondance) bénéficie d'une AOC depuis 1990; il est fait avec du lait entier de vaches d'abondance, tarines ou montbéliardes, sous forme d'une meule de 7 à 12 kg (environ 40 cm de diamètre sur 7 à 8 cm d'épaisseur) à «talon concave et croûte morgée», pâte demi-cuite souple (48% de matières grasses au moins), de couleur ivoire, avec quelques petites ouvertures, apparenté au reblochon; la zone d'appellation s'étend sur la plus grande partie du département de Haute-Savoie, mais la plupart des producteurs sont en Chablais; le syndicat siège à Thonon.