Adour (l')

fleuve des Pyrénées, long de 309 km, dont la source est sous le col du Tourmalet. Il reçoit d'abord du pic de Midi de Bigorre l'Arizes, et du Néouvielle le Garet, qui tombe en cascade à Artigues, et dévale la vallée du Gripp. L'Adour reçoit à l'est le Payolle qui vient de l'Arbizon, descend la vallée de Campan, reçoit à gauche les eaux de la vallée de Lesponne, passe à Bagnères-de-Bigorre, s'enfonce en contrebas d'un ancien cône de déjection à la sortie des Pyrénées, et se dirige vers le nord par Tarbes et au milieu de la large plaine de piémont déblayée dans les molasses. Il reçoit à gauche l'Échez à Maubourguet puis s'infléchit vers l'ouest entre Plaisance et Riscle où il accueille à droite l'Arros, avant de quitter la région à Barcelonne-du-Gers, tout près d'Aire-sur-l'Adour. C'est un torrent fougueux sur tout ce parcours, qu'il a jalonné d'abondants dépôts de galets. Il fait tourner les usines hydroélectriques d'Artigues, du Gripp et de Campan, une autre usine utilisant les eaux de Lesponne; au total, environ 70 MW et 170 GWh/an.

L'Adour est fédérateur et positivement connoté; plusieurs communautés de communes et pays utilisent son nom, comme dans le Gers la communauté de communes du Léez et Adour qui réunit 5 communes et 880 hab. (siège à Lannux); la communauté de communes des Monts et Vallées de l'Adour, siégeant à Riscle et rassemblant 13 communes de son canton; 4 700 hab., 15 360 ha; dans les Hautes-Pyrénées, la communauté de communes du Val d'Adour, qui correspond exactement au canton de Maubourguet (11 communes, 5 100 hab.) et siège au chef-lieu; la communauté de communes Adour-Rustan-Arros, qui rassemble 22 communes et 4 500 hab., sur 11 849 ha et dont le siège est à Rabastens-de-Bigorre; la communauté de communes Adour-Alaric, qui associe 8 communes et 4 400 hab. sur 3 394 ha du sud de Tarbes et siège à Arcizac-Adour; enfin le pays interrégional du Val d'Adour, étalé sur trois départements. La communauté de communes du Bas-Adour gersois, qui rassemblait 5 communes (1 900 hab., 4 900 ha) et siégeait à Beaumarchés, a intégré en 2009 la communauté d'Aire-sur-l'Adour (v. la région Aquitaine).