Agly (l')

fleuve des Pyrénées-Orientales, long de 82 km. Il naît au pied du pic de Bugarach côté nord et coule vers l'est; puis il emprunte un itinéraire totalement désadapté à la structure géologique; il franchit la barre de relief méridionale des Corbières par le défilé des gorges de Galamus, traverse le Fenouillèdes du nord au sud par Saint-Paul-de-Fenouillet, où il reçoit à droite la Boulzane, puis s'enfonce dans les reliefs pyrénéens par Ansignan où il reçoit à droite la Desix. À Caramany, il alimente un grand lac de barrage. Il file ensuite vers Estagel où il reçoit à gauche la rivière de Maury et le Verdouble; il retrouve alors sa direction générale ouest-est mieux adaptée au relief. Il frôle Rivesaltes où il reçoit à gauche le Roboul, puis Claira; il passe entre Saint-Laurent-de-la-Salanque et Torreilles et aboutit à la Méditerranée entre Le Barcarès et Torreilles-Plages. L'ancien canal de la Salanque dérive une partie de ses eaux vers l'étang de Leucate, par Saint-Hippolyte.

La communauté de communes Agly-Fenouillèdes rassemble 20 communes (6 000 hab.) et siège à Saint-Paul-de-Fenouillet; la communauté de communes Rivesaltais-Agly-Manadeil en groupait 9 (19 200 hab.) autour de Rivesaltes, mais elle s'est fondue dans la communauté d'agglomération Perpignan-Méditerranée en 2011. Un pays de la vallée de l’Agly groupe 3 communautés de communes (36 communes en tout, 36 100 hab.) et son centre d'initiative est à Rivesaltes. Une appellation viticole Vin de pays des vals d'Agly se rapporte à des vins de pays de 15 communes du bassin de ce fleuve. Une ancienne appellation de muscat des Côtes d'Agly datant de 1936 s'est fondue en 1972 dans l'AOC Rivesaltes. La cave coopérative d'Estagel a pris le nom de Vignerons des Côtes d'Agly.