Aiffres

5 300 hab. (Aiffricains) dont 150 à part, 2 572 ha, commune des Deux-Sèvres dans le canton de Prahecq, à 7 km ONO de celle-ci et 5 km au SE de Niort; elle a une belle lanterne des morts de 12 m (12e s.), un centre d'aide par le travail. Au NE du centre, en bordure de l'autoroute à la limite de la commune de Vouillé, l'ensemble des Ruralies, ouvert en 1978, comporte un musée de l'agriculture, des bureaux de la Chambre départementale de l'agriculture, une mini-ferme, des boutiques avec offre gastronomique et un équipement hôtelier; maçonnerie Turpaud (30 sal.), transports JJF (35 sal.), maison de retraite du Château (55 sal.).

Aiffres est devenue une banlieue de Niort, en plein développement. La commune n'avait guère que 950 hab. dans toute la première moitié du 20e siècle; la croissance est surtout postérieure à 1965, puis s'est un peu ralentie: 1 300 hab. en 1968, 1 900 en 1975, 3 800 en 1982. Elle se poursuit: Aiffres a gagné 600 hab. de 1999 à 2008, dépassant ainsi nettement les 5 000.