Ain (l')

cours d'eau des plateaux du Jura, long de 190 km. Sa source se présente comme une forte résurgence au fond d'une culée au sud de la commune de Nozeroy (Jura). Il y reçoit en cascade la Serpentine, puis disparaît un moment à Sirod (Perte de l'Ain), reçoit la Saine à Syam et se dirige vers Champagnole. Après un crochet vers l'ouest, il emprunte alors la Combe d'Ain au pied du grand relief de l'Heute, reçoit à gauche le Hérisson puis le Drouvenant grossi de la Sirène. Il alimente ensuite le grand lac de barrage de Vouglans, par lequel il entame son grand parcours encaissé des Gorges de l'Ain. Il entre dans le département de l'Ain et donc en Rhône-Alpes par un second grand lac de barrage, celui du Coiselet, où il reçoit, à gauche encore, la Bienne qui descend des monts Jura. Il tranche plusieurs plis à Thoirette, où lui parvient à droite la Valouse. Il passe un nouveau barrage (Cize-Bolozon à Corveissiat) et continue en gorge, franchit un dernier barrage à Poncin et sort enfin des plateaux à Pont-d'Ain, où il accueille à droite le Suran. Il longe vers le SSO les collines de Dombes qui dominent sa rive droite par la Côtière, reçoit à gauche l'Albarine à Châtillon-la-Palud puis serpente dans la plaine et atteint enfin le Rhône, rive droite, à Saint-Maurice-de-Gourdans dans une aire marécageuse. Son débit moyen près du confluent est de 120 m3/s pour un bassin-versant de 3 630 km2 et une lame d'eau écoulée de 1 070 mm/an.