Aix-en-Othe

2 400 hab. (Aixois), 3 476 ha dont 1 100 de bois, chef-lieu de canton du département de l'Aube dans l'arrondissement de Troyes, 32 km à l'ouest de la préfecture. Le bourg est dans la vallée de la Nosle, affluent de la Vanne, et un peu à l'écart de la route de Sens à Troyes. Le nom témoigne de l'usage des eaux à l'époque gallo-romaine; des restes de bains romains y ont été trouvés. La ville a fait fonction de chef-lieu du pays d'Othe. Sa population a été assez stable durant tout le 20e siècle; elle a dimlinué un peu après 1975, puis regagné 200 hab. après 1999. Le bourg a quelques commerces, dont un Intermarché de 50 emplois, et des services; marché couvert avec des halles 1890 de style Baltard, collège public, maison de retraite publique. Quelques ateliers du bois y travaillent, dont NT Bois (40 sal., merrains pour tonnellerie); mais le textile en a disparu. La ville anime une communauté de communes du pays d'Othe aixois (13 communes, 6 400 hab.) et elle est le siège du pays d'Othe officiel, qui associe à cette communauté celle de la Porte du pays d'Othe, soit ensemble 23 communes et 10 900 hab. sur 414 km2 (densité 26), la plus petite de la région Champagne-Ardenne.

Le canton a 5 200 hab. (4 600 en 1999), 10 communes et 20 882 ha; limitrophe du département de l'Yonne, il s'étire du NO au SE dans les reliefs accidentés du pays d'Othe, où règnent bois et pommiers. La forêt d'Othe proprement dite couvre toute sa partie méridionale. Paisy-Cosdon (330 Paisyquiers, 1 784 ha dont 706 de bois) est juste en aval d'Aix, sur la rive gauche de la Nosle; son finage contient le confluent de la Nosle et de la Vanne à Cosdon, et s'étend au-delà vers le nord-ouest, et dans le massif d'Othe vers le sud-ouest; fabrique de tamis, filtres et toiles métalliques Saulas (45 sal.). La commune a connu son maximum de population en 1886 (510 hab.) et son minimum en 1968 (200 hab.); elle a gagné 60 hab. entre 1999 et 2008.

Tout au sud-ouest, en limite de département, Bérulle (260 Bérullais ou Scéantais, 1 650 ha dont 478 de bois), qui s’appela jadis Scéant-en-Othe, fut connue comme fief de la famille du cardinal de Bérulle et a une belle église du 16e s., comme sa voisine Rigny-le-Ferron (380 hab., 1 905 ha dont 344 de bois), où se maintient un petit atelier de lutherie et qui a gagné une quarantaine d'habitants de 1999 à 2008.

Au nord, dans la large vallée de la Vanne, Saint-Benoist-sur-Vanne (240 Sabatins, 1 668 ha dont 327 de bois), a un château classé des 16e-17e s., et une fabrique de barquettes de salades Appetifrais du groupe Bonduelle (190 sal.). Saint-Mards-en-Othe (650 Saintmédariens, 3 140 ha dont 1 251 de bois), 8 km au SE d’Aix-en-Othe dans la même vallée, est un village rond au cœur de la forêt, siège d’une coopérative d’installations électriques (CEA, 40 sal.) et dont la population s'est accrue d'une centaine d'habitants depuis 1999. Maraye-en-Othe (510 Marayais, 4 232 ha dont 3 079 de bois), 5 km ESE de Saint-Mards, a une grande part de la forêt, et a gagné 80 hab. entre 1999 et 2008; à l’est de la commune s’ouvre une belle clairière forestière allongée, autour des villages-rues de Champsicourt et la Perrière.