Aix-les-Bains

26 100 hab. (Aixois) dont 390 à part, 1 262 ha dont 323 de bois, chef-lieu de canton du département de la Savoie dans l'arrondissement de Chambéry, 14 km au nord de la préfecture. La ville associe deux centres d'attraction, les thermes et les bords du lac, auxquels a pu s'ajouter plus tard, un peu à l'est, le domaine skiable du Revard. Les sources chaudes sont connues depuis l'Antiquité et Aix en tire son nom, Vicus Aquenses puis Aquae Gratianae. Les bains ont été relancés au 17e siècle; un premier établissement thermal a été ouvert en 1783, puis l'activité a été reprise à l'époque sarde dès 1816, avec de nouveaux bains en 1832. Il reste de l'époque romaine des éléments de thermes, un arc de Campanus et un temple de Diane au centre-ville.

Celui-ci, dont la gare est très proche, comporte le château du 16e s. occupé par l'hôtel de ville, assorti d'un musée archéologique et lapidaire; le casino Grand Cercle du 19e s., avec parc et théâtre de verdure, et le Nouveau Casino, tous deux indépendants mais distincts; les thermes Nationaux et les thermes Chevalley, le palais des Congrès et le bois Vidal; le musée Faure (beaux-arts). Au sud de la ville dans un parc de 10 ha, proche de l'hippodrome, l'établissement thermal de Marlioz date de 1861 et a été refait en 1982. Aix-les-Bains est la deuxième station française par le nombre de curistes, après Dax. Les bords du lac ont été aménagés en plusieurs sections: une plage et un port de plaisance sont au nord de l'embouchure du Serrioz, un port, l'aquarium et la Maison du Lac au sud, puis d'autres plages se succèdent vers Tresserve.

La ville a trois collèges et un lycée publics, trois collèges et trois lycées privés (dont un ensemble talmudique); centre d'aide par le travail, institut médico-éducatif, hôpitaux publics de 200 lits médicaux (750 en tout) et clinique Herbert (groupe CGS) de 130 employés et 90 lits, centre de rééducation de l'Institut Zander à la Villa Regina (45 sal.). Le casino Grand Cercle emploie 140 personnes, le Nouveau Casino 30 sal.; nombreux hôtels dont les hôtels Mercure du domaine Marlioz (95 sal.) et la Villa Marlioz (Vacances Bleues, 45 sal.), Adelphia (45 sal.), Radisson (40 sal.); transports nautiques Gwel (Les Bateaux du Lac, 30 sal.).

Cette activité a cependant laissé aussi quelque place à des établissements industriels, dont les deux principaux sont Areva T&D, qui fabrique des postes électriques de haute tension (650 sal., ex-Alsthom), et la maroquinerie MHM (Manufacture de haute maroquinerie, 240 sal.), au groupe Hermès. L'helvéto-suédois ABB s'occupe d'ingénierie industrielle (140 sal., ex-Cellier); capteurs solaires Clipsol (100 sal.), chaudronnerie Girod Sisa (50 sal.), mécanique Thiméca (70 sal.), robinetterie Guichon Valves (45 sal.), carrosserie Aixam (40 sal.), compresseurs Bauer (25 sal.); laiterie Savoie Yaourt (40 sal.). Dans les autres domaines, Léon Grosse a 240 salariés du bâtiment (EGLG); comptabilité Cogefi (35 sal.), nettoyage Clean 73 (45 sal.), traitement des eaux de la Saur (45 sal.); magasins Géant Casino (120 sal.), supermarchés Champion (40 sal.), Ed (25 sal.).

Aix a eu 5 000 hab. en 1883, 10 000 en 1924 et a continué de croître, mais modérément après 1975. Le maire est Dominique Dord, député UMP, gérant de société. La ville est le siège de la communauté de communes du Lac du Bourget, qui groupe 48 400 habitants dans 18 communes. L'Insee donne l'unité urbaine pour égale à l'aire urbaine (40 300 hab.).

Les 3 cantons ont 43 800 hab., 14 communes, 11 527 ha dont 3 336 de bois; celui du centre se limite à une partie de la ville, celui du Nord a pour siège Grésy-sur-Aix, celui du Sud Drumettaz-Clarafond, et inclut aussi Tresserve. Méry (1 200 Mérolains, 907 ha dont 289 de bois), 6 km au SE d'Aix, a un échangeur de l'A 41 et une zone industrielle qui accueille les transporteurs BM Chimie (520 sal.) et BM Route (150 sal.) de Bourgey-Montreuil (groupe Geodis), les robinetteries Danfoss Socla (100 sal., groupe danois) et MG Process (45, groupe états-unien Fetterolf), les ateliers de mécanique Thiméca (120 sal.) qui regroupent une unité de fabrication de machines pour emballages plastiques Thimon (70 sal.) et une autre pour les brûleurs pour fours SAT (50 sal.), les ateliers Delachaux (machines pour l'industrie du caoutchouc et des plastiques, 40 sal.); menuiserie métallique Caire (35 sal.), ingénierie électronique du Revard (30 sal.); jardinerie Au Jardin des Plantes (40 sal.). Méry n'avait que 390 hab. en 1979 et sa population croît depuis.