Algrange

6 440 hab. (Algrangeois), 696 ha dont 231 de bois, chef-lieu de canton du département de la Moselle dans l’arrondissement de Thionville-Ouest, 8 km à l’ouest de Thinville. La ville, qui eut quatre mines de fer, dont la dernière a fermé en 1983, s’allonge dans un étroit vallon encaissé juste derrière la côte de Moselle et donnant au SO sur la vallée de la Fensch; principalement résidentielle, elle a un collège et un lycée publics, un hôpital gériatrique de 148 lits, issu d’un hôpital minier créé en 1898, et une maison de retraite de 64 lits. Les entreprises sont assez variées mais de petite taille: magasin Super U (50 sal.); menuiserie SLEB (30 sal.), pompes hydrauliques KSB Hydraulor (35 sal.), convertisseurs électroniques AEIM (25 sal.); transports Kleck (35 sal.). La commune avait 400 hab. en 1881 et a crû aussitôt après, passant à 5 000 hab. en 1900 et 9 500 en 1911; sa population a culminé à 10 200 hab. (sdc) en 1931; elle diminue sensiblement après 1962, puis a regagné 170 hab. de 1999 à 2008.

Le canton a 17 300 hab. (17 600 en 1999), 4 communes, 2 892 ha; il est limitrophe de la Meurthe-et-Moselle; les trois autres communes sont Nilvange, Knutange et Neufchef.