Allaire

3 700 hab. (Allairiens), 4 174 ha dont 412 de bois, chef-lieu de canton du Morbihan dans l’arrondissement de Vannes, 9 km à l’ouest de Redon et 48 km à l’est de Vannes; la commune se tient sur un bas plateau de granite et a une cartonnerie Ofec (Omnium français d'emballage en cellulose, 110 sal.) et une fabrique d'éléments en béton (Mehay, 35 sal.), un cabinet notarial de plus de 20 sal. (Maheas, Maillard et Douette); une maison de retraite de 150 emplois (ehpad Les Ajoncs d'Or); zone artisanale, collège privé, Intermarché (25 sal.). La population communale augmente depuis 1950 (2 050 hab.) et a gagné 300 hab. de 1999 à 2008.

Le canton a 15 600 hab. (14 300 en 1999), 9 communes, 16 842 ha dont 2 055 de bois; bordé au nord et à l’est par la vallée de l’Oust, au sud-est et au sud par la Vilaine, il est limitrophe de l’Ille-et-Vilaine et de la Loire-Atlantique. Au nord, il est traversé par la voie ferrée de Nantes à Quimper et effleuré par le canal de Nantes à Brest. Ses activités sont en partie tributaires du voisinage de Redon. Dans l’angle SE se trouve Rieux; les autres communes ont moins de 2 000 hab.

À l’est d’Allaire aux portes de Redon, Saint-Jean-la-Poterie (1 560 Potians, 844 ha) a gagné 160 hab. de 1999 à 2008; un musée de la Potière illustre son ancien artisanat. Dans l’angle sud-ouest, à Béganne (I 440 hab., 3 550 ha), qui est bordée par la Vilaine élargie, château de Léhellec (16e-17e s.), avec un musée paysan; château de l’Étier (15e-17e s.) et port de plaisance de Foleux sur la Vilaine (340 places dont 220 à ponton). Béganne a gagné 140 hab. après 1999.

La partie septentrionale du canton est partagée entre les communes de Saint-Perreux (1 200 Perrusiens, 623 ha), en croissance comme une petite banlieue de Redon et qui a gagné une centaine d'habitants entre 1999 et 2008, et Saint-Vincent-sur-Oust (1 360 Vincentais, 1 566 ha) à l’est, qui s'est accrue de 230 hab. dans le même temps; Peillac (1 870 ha, 2 457 ha dont 229 de bois) qui en a gagné 160, et Saint-Jacut-les-Pins (1 800 Jacutins dont 60 à part, 2 281 ha dont 355 de bois) à l’ouest, qui a progressé d'une centaine. Peillac est classée au titre du «patrimoine rural de Bretagne»; associée à Saint-Martin qui est dans le canton voisin, elle forme une «station verte de vacances». Saint-Jacut n’a ajouté «les Pins» qu’en 1955: la commune abrite l’institut médico-éducatif des Bruyères (65 sal.) et la maison de retraite Lesourd (50 sal.); fabrique de bétons Saint-Jacut Condiotionnement (25 sal.). Saint-Vincent a un négoce de matériel électrique (ERE, 20 sal.). Le canton fait partie de la communauté de communes de Redon.