Allier (département de l')

département de la région Auvergne, au nord de la région et près du centre de la France; 7340 km2, 3 arrondissements, préfecture Moulins, sous-préfectures Montluçon et Vichy; 35 cantons, 320 communes, 21 communautés de communes ou d'agglomération (22 potentielles), 3 pays (plus une fraction du Charolais-Brionnais au NE). La population est de 342 800 hab. en 2011 (données de 2008) pour la population municipale (345 000 hab. en 1999), en diminution continue (378 000 en 1975); la population totale est estimée à 353 300 (357 100 en 1999) soit une densité de 48 hab./km2, moins de la moitié de la moyenne nationale.

Le conseil général de l'Allier est 18 conseillers de gauche (9 communistes, 7 socialistes, 2 radicaux dz gauche) et 17 de droite, le président étant Jean-Paul Dufrègne, communiste, élu du canton de Sérigny, conseiller de gestion en agriculture; un sénateur est UMP, une autre communiste; les quatre députés sont de gauche.

Le département a pour voisins deux de la Creuse, du Cher, de la Nièvre, de la Saône-et-Loire, de la Loire et du Puy-de-Dôme et donc touche à 4 régions hors l'Auvergne. Il est traversé en son centre par l'Allier grossi de la Sioule, et atteint ou dépasse à l'est le cours de la Loire, à l'ouest celui du Cher. Trois pôles urbains de taille comparable, qui correspondent aux chefs-lieux d'arrondissements, structurent le réseau urbain: Moulins, Montluçon, Vichy. Le département est traversé par deux radiales parisiennes: la N 7, qui se divise à partir de Moulins (N 9 vers le sud, N 7 continuée vers le sud-est), la N 144 qui se détache de la N 20 à Vierzon et passe par Montluçon, et qui est doublée par l'A 71 Paris-Clermont. Dans le sens est-ouest, il est sillonné par l'axe E 62 dit RCEA (Route Centre-Europe-Atlantique) qui va de Genève à La Rochelle, et notamment de Digoin à Guéret par Moulins et Montluçon.

Le département s'étend principalement en plaine dans le Bourbonnais, qui ne fait pas partie de l'Auvergne historique et qui a été un pays de marche, boisé et aux sols plutôt lourds, domaine de seigneurs puis de propriétaires de métairies, à société rurale contrastée, ce qui contribue à expliquer la persistance d'une tradition socialisante dans les campagnes et les petites villes, surtout vers l'ouest. Les espaces de plaine se divisent en trois groupes: Bocage bourbonnais à l'ouest, un peu accidenté par les failles qui prolongent le Massif Central et révèlent des gisements houillers et d'eaux thermales (Commentry et Néris, Bourbon-l'Archambault); plaine de Vichy et Moulins au centre, de part et d'autre de l'Allier; Sologne bourbonnaise à l'est, plus plate et parsemée d'étangs. Vers le sud, le département de l'Allier mord un peu sur le Massif Central en Combraille au sud-ouest, et dans la Montagne bourbonnaise au sud-est en direction de la Margeride, où il atteint son point culminant au puy de Montoncel (1 287 m).

La population est plus âgée que dans la moyenne nationale, et les décès y excèdent largement les naissances; mais la baisse démographique semble presque enrayée depuis peu. Le taux de chômage est moyen, après les crises et reconversions partielles du Montluçonnais. Les services l'emportent de loin dans l'emploi (70 000 personnes), mais l'industrie vient en deuxième position (27 000 plus 7 800 dans le bâtiment), loin devant le commerce (17 000) et l'agriculture (8 900). Montluçon-Commentry reste le premier bassin industriel en dépit de la fermeture des houillères, mais Moulins dispose d'un ensemble assez diversifié, tandis que Vichy mise sur l'industrie de la santé au sens large (cosmétiques).

La partie centrale du département tire parti de l'amélioration des communications pour développer une politique orientée vers la distribution et la logistique à l'échelle de la France. Pour leur part, les campagnes sont surtout orientées vers l'élevage bovin à viande: l'Allier est 2e en France pour le nombre de vaches allaitantes, l'herbe occupe 56% de la surface utilisée (282 000 ha sur 506 000) et l'élevage assure 60% du produit agricole; mais les labours fournissent, entre autres, 400 000 t de céréales. La forêt occupe 161 000 ha (22% du territoire), dont le fleuron est la forêt de Tronçais au nord-ouest du département, considérée comme la plus grande chênaie européenne d'un seul tenant.