Alsace centrale

nom parfois donné à la plaine alsacienne au droit de Sélestat, marquée par l'extension des rieds et un sensible affaissement des densités de population et du dynamisme démographique, à mi-distance de Strasbourg et Mulhouse, ce qui en fait une sorte de petite «marche». On appelle aussi ce secteur le Landgraben. Un pays de l'Alsace centrale a été officiellement institué dès 1998, pionnier en Alsace, mais dans un sens plus large et purement topographique. Il associe 10 communautés de communes (Sélestat, Benfeld, Marckholsheim, Grand Ried, Villé, Barr, Bernstein-Ungersberg, val d'Argent et Erstein), soit 99 communes et 128 400 hab., c'est-à-dire l'arrondissement de Sélestat moins le canton d'Obernai et plus celui de Sainte-Marie-aux-Mines. Il siège à Sélestat. Un périmètre de Scot (schéma de cohérence territoriale) interdépartemental devrait être plus ou moins calqué sur le pays.