Altkirch

5 800 hab. (Altkirchois), 954 ha dont 243 de bois, ville et sous-préfecture du Haut-Rhin, sur l'Ill à 18 km SSO de Mulhouse, centre du pays du Sundgau. La cité, dont le nom signifie Vieille Église, est issue d'un château des comtes de Ferrette et a été possession des Habsbourg. Elle est devenue française en 1648 et conserve quelques monuments, des restes de fortifications, un musée sundgovien. Le centre ancien est remarquable par son étroite ellipse de boulevards autour d'une petite butte surmontée par l’église. La vallée de l'Ill s'encaisse entre deux éléments de plateau, suivie par la route et la voie ferrée; l'habitat s'est surtout étendu sur les pentes du relief méridional, tandis que celui du nord est entamé par une vaste carrière.

Altkirch est un centre de services pour une partie au moins du Sundgau, mais qui a du mal à conserver quelque autonomie. Une bonne part de ses habitants travaillent dans les proches bassins de Mulhouse et de Bâle. La ville est dotée d'une maison de santé (psychiatrique) du Roggenberg, d'un centre d'aide par le travail, d'un centre hospitalier (108 lits); collège public et lycée polyvalent et professionnel publics. Le maire est Jean-Luc Reitzer, UMP, également député.

Située sur la voie ferrée de Belfort à Mulhouse, la ville a perdu le principal témoin de son passé textile avec la fermeture de l'usine Siat et Lang en 2009. Elle a néanmoins un éventail de petites entreprises dont CSI (fers à repasser Domena, 110 sal., groupe Superba); cimenterie d'Origny devenue Holcim (suisse, 90 sal.); produits pharmaceutiques Daiichi Sankyo (40 sal.), métallerie UMA (55 sal.), équipements de contrôle Selmoni (25 sal.), matériel de levage Schermesser (25 sal.), panneaux de bois Pannotex (30 sal.); tissage Hope Global (25 sal.); peinture Mambre (35 sal.); négoce d'électroménager Electropem (30 sal.), centres commerciaux Leclerc (200 sal.), Super-U (90 sal.), transports Kunegel (40 sal.), Media Portage (50 sal.).

La population, qui avait tendance à baisser (6 300 hab. en 1975), se reprend un peu (+ 300 hab. entre 1999 et 2007). L’arrondissement d’Altkirch a 66 900 hab. (61 200 en 1999), 111 communes et 4 cantons, 65 545 ha. La communauté de communes d’Altkirch réunit 4 communes, 9 200 hab. Le canton d’Altkirch a 24 000 hab. (21 900 hab. en 1999), 27 communes, 15 615 ha dont 3 966 de bois; il s'étend surtout au nord du chef-lieu, de part et d'autre de l'Ill, où se trouve Illfurth, et au sud-est, sur la route de Bâle. Une «route de la carpe frite» autour d'Altkirch fait partie des «sites remarquables du goût».