Amfreville-la-Mi-Voie

3 100 hab. (Amfrevillais), 389 ha, commune de Seine-Maritime dans le canton de Boos, au bord de la Seine à 4 km SE de Rouen, face à Sotteville. Elle a eu des industries et des chantiers navals; quelques entreprises y travaillent, dont l’usine des câbles Pirelli, devenue Prysmian en passant au groupe Goldman Sachs en 2005 (100 sal.); entreprise de peinture Hubert (45 sal.), friperie des Chiffonniers d'Eureka (25 sal.). Cette banlieue s’est dotée d’une batterie de services: parc de loisirs, espace Jacques-Prévert et centre culturel Simone-Signoret, musée du patrimoine des écoles. Amfreville avait 400 hab. en 1806, 1 400 en 1901, 2 100 en 1975 et a encore gagné 200 hab. entre 1999 et 2008. Mi-Voie (Mivoye au 18e s.) signalerait l’étape que faisaient les charrois de pierre venant de Port-Saint-Ouen pour la construction de l’abbaye Saint-Ouen de Rouen. Longtemps limitée à une route très fréquentée, la N 15, l’urbanisation commence à gagner les hauteurs, mais des risques de glissements de terrain ont été signalés.