Andilly

2 500 hab. (Andillois), 270 ha, commune du Val-d'Oise dans le canton de Soisy-sous-Montmorency, juste au nord du chef-lieu. La commune est presque entièrement sur le plateau qui porte la forêt domaniale de Montmorency, et sur son talus méridional. La forêt y occupe encore près d'une centaine d'hectares en trois fragments, séparés par des clairières partagées entre pavillons et espaces encore libres; la petite zone d'activités des Cures est tout au sud. La commune contient sur le plateau une partie du hameau de la Croix-Blanche au nord-est et une moitié du fort de Montlignon (1979) au nord-ouest, abritant l'École nationale de tir de la Police et flanqué d'une haute tour hertzienne.

Elle conserve plusieurs châteaux. Celui de Belmont (16e et 19e s.) est devenu une maison de santé puis une hôtellerie finalement réaménagée en appartements de luxe. Le château des Orchidées (19e s.) abrite une clinique psychiatrique Clinea-Orpea (50 sal., 100 lits). La commune a aussi trois maisons de retraite, dont une au groupe Gaz de France de 100 places dans un château Rodocanachi du 19e s., une au château Gaillard qui était une annexe de Belmont. La mairie occupe l'ancien château des Sources. Le village conserve aussi un vieux colombier rond de 1 500 boulins. L'entreprise d'espaces verts Pinson emploie 180 salariés. Andilly avait 1 100 hab. en 1954, 1 700 en 1975 et poursuit sa croissance.