Andrésy

12 700 hab. (Andrésiens), 691 ha dont 200 de bois, chef-lieu de canton des Yvelines dans l'arrondissement de Saint-Germain-en-Laye, 14 km NNO de celle-ci. La ville est sur la rive droite de la Seine à la sortie du grand méandre de Conflans. Son extrémité nord-est s'appuie sur l'Oise, à son confluent avec la Seine. L'espace urbanisé s'allonge au pied du plateau et sur le coteau, au pied duquel passe la voie ferrée de Paris à Mantes par Conflans, qui offre une gare (ligne J du Transilien). La commune possède au nord une partie du plateau, où sont les châteaux du Fay (15e s.) et de la Barbannerie, et une table d'orientation sur le coteau. La longue île d'Andrésy, qui réunit sur 3 km celle de Nancy au nord, du Devant au centre, d'En Bas au sud (aval), en partie habitée, est entièrement à Andrésy, ainsi d'ailleurs qu'une bande le long de la rive gauche de la Seine, qui en éloigne d'autant le territoire d'Achères et place dans Andrésy le barrage-écluse de 1959, porté à grand gabarit (185x24 m) en 1974.

La ville, surtout résidentielle, a une église classée du 13e s., un collège public; centre d'aide par le travail, institut médico-éducatif et foyer pour handicapés, deux maisons de retraite. Elle a un espace culturel Julien Green (l'écrivain a habité la commune), une halte de plaisance et accueille le traitement des eaux Sefo (35 sal.), un supermarché Casino (50 sal.), travaux publics Le Foll (45 sal.). Andrésy a commencé sa croissance vers 1880, atteint 1 400 hab. en 1911, 3 300 en 1954, 8 900 en 1975 et 12 500 en 1990 puis le mouvement s'est presque arrêté. Le canton a 25 700 hab., 3 communes, 1 389 ha. Les deux autres communes sont Maurecourt au nord et Chanteloup-les-Vignes à l'ouest.