Anglès

550 hab. (Anglésiens), 8 562 ha dont 5 103 de bois, chef-lieu de canton du département du Tarn dans l’arrondissement de Castres, 35 km à l’est de la ville à 750 m. Cette très vaste commune, «station verte de vacances», occupe un plateau un peu déprimé, modelé dans les granites entre monts de Lacaune et Montagne Noire, et drainé par l’Arn, affluent du Thoré. Elle a un camping et plus de 500 résidences secondaires, formant les deux tiers des logements. Au sud-ouest se situent le barrage et le lac des Saints-Peyres, avec centre de voile; le barrage-poids, inauguré en 1934, a 60 m de haut et le lac, étroit et sinueux, s'étire sur 7 km, avec un plan d'eau de 211 ha; il stocke 35 Mm3 d'eau. Au sud-est, la commune envoie une longue langue sur le versant méridional, qui atteint le cours du Thoré en aval de Labastide-Rouairoux, au hameau de Campan. Anglès a eu 3 000 hab. en 1846 et en conservait 1 600 en 1921.

Le canton a 680 hab. (720 en 1999), 3 communes, 11 552 ha dont 6 671 de bois; il est bordé à l'est par le département de l'Hérault (canton de La Salvetat-sur-Agout); le plateau y a été très largement reboisé et l'activité agricole est réduite. L'Agout le traverse au nord, séparant le finage d'Anglès de celui de Lamontélarié (64 Monteliots, 2 158 ha dont 1 094 de bois), dont le village est à 10 km NNE d'Anglès, à 850 m d'altitude, et qui eut plus de 900 hab. de 1835 à 1855. Les deux finages partagent le barrage et la partie occidentale du grand lac de la Raviège, qui s'étire jusqu'à La Salvetat. Le barrage-poids, de 1957, a 38 m de haut et le lac 450 ha; il retient 45 Mm3 et ses eaux sont turbinées à Brassac, tout en alimentant une petite centrale de 4 MW au pied du barrage; une base de loisirs a été aménagée sur la rive de Lamontélarié. Un barrage plus récent, celui de Pontviel, est également sur l'Agout à 2 km en aval. Un peu plus loin s'isole au bord de l'Agout le château de Montségou, qui est tout au nord de la commune d'Anglès. Celle-ci a un camping et 90 résidences secondaires sur 120 logements. À la pointe nord-est de la commune a pris place le parc éolien de Rascaillac, ouvert en 2010 avec 5 Enercon (11,5 MW); le relief y monte à 1 113 m.

Tout à l'ouest, la troisième commune, assez isolée, est celle de Lasfaillades (76 Failladais, 832 ha dont 474 de bois), qui donne au sud-est sur le lac des Saints-Peyres; son hameau principal est Bouisset, à sa limite septentrionale; ancien château de Lasfaillades.


Angles (Les)

v. Lourdes et Baronnie des Angles