Anglure

890 hab. (Angluriots), 805 ha, chef-lieu de canton du département de la Marne dans l’arrondissement d’Épernay, 18 km au SSE de Sézanne. Village-rue étiré sur la rive droite de l’Aube, Anglure, dont le nom évoque des fonds humides, a été siège d’une baronnie, et a eu un port; il lui reste donjon, traces de fossés, église du 16e s. C’est aujourd’hui un petit centre de services, doté d’un collège public, avec quelques petites entreprises: silos (groupe Soufflet), coopérative agricole et séchage de luzerne, fabrique de bennes à ordures (Sogefa, 45 sal.), négoce de matériel agricole PM Pro (20 sal.). La population communale augmente lentement depuis 1950; elle a gagné 10 hab. entre 1999 et 2005. La communauté de communes du pays d’Anglure associe 18 communes (6 600 hab.).

Le canton a 6 600 hab. (6 300 en 1999), 18 communes et 19 101 ha; limitrophe du département de l’Aube, il est aussi le plus méridional de la Marne. Sa moitié septentrionale est dans la plaine de craie; le reste est marqué par les larges vallées alluviales et humides de l’Aube et de la Seine et par leur confluent, qui se fait en principe à Conflans-sur-Seine (690 Conflantois, 614 ha dont 228 de bois) comme son nom l’indique, en fait plus exactement à Marcilly-sur-Seine (680 Marcillons, 1 001 ha dont 236 de bois), en raison de fort anciens travaux d’aménagement et de drainage. Marcilly a aménagé une halte nautique à l’entrée du canal de la Haute-Seine, latéral au fleuve; gardiennage N'Guessan (20 sal.) à Conflans.

Esclavolles-Lurey (540 Esclavolliers, 947 ha), juste à l'ouest de Conflans, est le résultat d'une fusion de 1880, Lurey ayant été elle-même extraite de Conflans dans les années 1790. La commune accueille la maçonnerie Adrien (25 sal.). Entre les deux vallées, Saint-Just-Sauvage (1 530 Saint-Justois-Sauvageons, 1 774 ha dont 437 de bois), 4 km au SE d’Anglure, a participé à la bonneterie auboise; la plupart de ses habitants travaillent à Romilly, qui est à 7 km; Saint-Just conserve quelques restes de fortifications; Sauvage est un village à 2 km à l’ouest de Saint-Just, au bord du canal des Moulins, intégré en 1888. La commune a gagné 110 hab. de 1999 à 2008.