Annezin

5 700 hab. (Annezinois), 610 ha, commune du Pas-de-Calais dans le canton de Béthune-Nord, juste à l'ouest de Béthune, traversée par la N 43. Elle a un musée de poche avec une maison du mineur, un château du 18e s. sur un site castral médiéval, et un marais protégé. Des puits de mine ont été forés à Annezin au 19e s. par la Compagnie des mines de Vendin-lès-Béthune, mais les venues d'eau ont rapidement entraîné leur abandon tour à tour et la compagnie a disparu à l'occasion de la dernière inondation de 1900. Annezin est dotée d'un collège public et d'un institut médico-éducatif (75 places).

La fabrique d’équipements pour automobiles Bosal (550 sal. en 2007) a été liquidée en 2009, ne laissant place qu'à un entrepôt de distribution du groupe (80 sal.); la fabrique de fermetures plastiques Fermoba a également cessé son activité en 2011; restent les plastiques Promens (islandais, par rachat du britannique Bonar, 50 sal.), l’atelier de mécanique Dupuis (40 sal.) ; marbres et mobiliers décoratifs MMD (50 sal.); ovoproduits Liot (ex-Ovonord, 60 sal.) et meunerie des Grands Moulins de Paris (35 sal.), travaux publics et réseaux DLE (35 sal.), transport de gaz GRT-Gaz (45 sal.). Annezin avait 600 hab. vers 1850, 1 700 en 1896, 2 600 en 1911. Sa population est montée à 5 200 hab. en 1954 puis a culminé à 5 900 dans les années 1980, diminué un peu ensuite et repris récemment.