Antrain

1 400 hab. (Antrenais), 931 ha, chef-lieu de canton d'Ille-et-Vilaine dans l'arrondissement de Fougères, 27 km au NO de Fougères au bord du Couesnon, 21 km au sud du Mont Saint-Michel. C'est un ancien relais et carrefour routier, qui fabriqua du drap et du cuir, et dont le nom signifie «entre deux eaux», en l'occurrence celles du Couesnon et de son affluent de droite la Lousance, qui confluent juste en aval du bourg. Il se veut «village des artistes», s'est doté d'un port de plaisance miniature et profite de la proximité de la forêt de Villecartier à l'ouest. Au sud du bourg, le manoir fort de Bonne-Fontaine, remanié au 19e s., a un parc aménagé.

Antrain a un collège privé, un hôpital local public (20 lits), quelques entreprises notables, de salaisons (J. Brient, 130 sal.), viandes (abattoir AIM, 180 sal.) et une fabrique d'extraits de plantes pour colorants et arômes, au groupe états-unien Diana Naturals (150 sal.). Le nombre d'habitants a du mal à se maintenir mais n'a guère changé depuis le 19e siècle. La communauté de communes Antrain-Communauté correspond au canton et siège à Antrain.

Le canton, limitrophe du département de la Manche, a 9 100 hab. (8 400 en 1999), 10 communes, 22 029 ha dont 2 225 de bois; la partie septentrionale prolonge le bas plateau de Dol; la partie méridionale, en contrebas, est modelée dans les basses collines des schistes briovériens. Tout au SO, à 14 km d'Antrain, Marcillé-Raoul (840 Marcilléens, 2 241 ha) a une grosse laiterie Novandie (anc. Générale Ultrafrais) de 190 salariés, qui fabrique aussi des confitures; sa population s'est accrue de 170 hab. entre 1999 et 2008.

Bazouges-la-Pérouse (1 900 Bazougeais, 5 818 ha dont 1 237 de bois), à 8 km OSO d’Antrain, «village de charme» riche de belles maisons de granite et à pans de bois, et qui se veut lui aussi un village d’artistes depuis 1993, englobe au nord la forêt de Villecartier, agrémentée d’un étang avec base de loisirs; entre le bourg et Antrain apparaît le château de la Balue, de 1620, où l’on visite un jardin maniériste. La commune a un fabricant d’escaliers (Riaux, 120 sal.) et un transporteur (Hautière, 40 sal.).

Tremblay (1 500 Tremblaisiens, 3 622 ha dont 240 de bois) est à 4 km au sud d’Antrain, et également bordée par le Couesnon et la Lousance; la commune, Kreneg en breton, a un collège public; elle avait 2 700 hab. en 1881, 2 000 en 1954 et sa population a baissé jusqu'en 1999; mais elle a repris une centaine d'habitants en 2008. Chauvigne (770 Chauvignéens, 1 771 ha), 10 km au sud d'Antrain, la commune la plus méridionale du canton, a un atelier de taille de pierres (Lambert, 35 sal.); elle a gagné près de 200 hab. entre 1999 et 2008.