Arcachon

12 100 hab. (Arcachonnais), dont 300 à part, 756 ha, commune et canton de la Gironde dans l’arrondissement de Bordeaux, station balnéaire à 60 km OSO de Bordeaux, sur la rive SO du bassin de même nom. Les premiers établissements de bains datent de 1823 et leur fréquentation a tiré parti de l’arrivée précoce de la voie ferrée (La Teste 1841, prolongée en 1857) et de l’effort d’équipement et de promotion lancé alors par les Pereire, propriétaires de la compagnie ferroviaire. Le village a été promu au rang de commune en 1857, aux dépens du territoire de La Teste qui l’entoure, mais avec un territoire peu étendu. Le succès a été grand sous le Second Empire, et soutenu à la fois par l’intérêt alors marqué pour les Landes, et par la proximité de Bordeaux. Arcachon avait 5 000 hab. en 1876, 8 100 dès 1886; elle a atteint 10 000 en 1911, 15 800 en 1962; puis la population s’est mise à diminuer, compte tenu de l’étroitesse du territoire communal.

La station comporte plusieurs établissements de santé, dont un centre hospitalier public et une clinique de 100 emplois (70 lits), des maisons de retraite, thlassothérapie (Thalazur, 40 sal.), institut de beauté (Beauty Success, 35 sal.); casino (65 sal., 79e en France, 11,4 M€/an, groupe Partouche), musée-aquarium et port de plaisance (15 ha, 2 000 places), centre nautique et cercle de voile; golf à La Teste. Une production d’eau de table s’est ouverte en 2005 sur le site des Abatilles (Aquarel, 25 sal.). Arcachon accueille des supermarchés Casino (30 sal.), Leclerc (30 sal.), Monoprix (40 sal.); restaurants Chez Yvette (40 sal.) et L'Écailler (30 sal.), hôtels Novotel des Abatilles (40 sal.), Park Inn (25 sal.); aide à domicile Cofilserve (50 sal.), nettoyage Atlantic Service (100 sal.), traitement des eaux Veolia (55 sal.); chantiers navals, garages; distribution d'électricité ERDF (690 sal.). Arcachon a aussi un Institut universitaire de biologie et une station maritime de l’Ifremer, un lycée hôtelier et un lycée général publics et un privé, deux collèges. Elle est le siège du pays officiel Bassin d’Arcachon et Val de l’Eyre (3 communautés de communes, 17 communes, 128 300 hab.).

L’habitat se divise en une «ville d’hiver» faite de villas autour du parc Mauresque sur la hauteur, et une «ville d’été» marchande et plus banale au bord du bassin, développée autour de la gare terminus, prolongée à l’ouest par le vaste parc Pereire. Une autre urbanisation dense s'est fixée à l'est près du port et de la pointe de l'Aiguillon. Vers l’ouest, le rivage est face au large et occupé par le quartier des Abatilles et du Moulleau, ce dernier comprenant une cité balnéaire (institution de cure pour enfants). Au sud-ouest, la grande dune du Pilat, haut lieu de la côte aquitaine, est dans la commune de La Teste. Le maire est Yves Foulon (UMP), avocat, également conseiller général et président de la communauté d'agglomération du Bassin d'Arcachon-Sud (Cobas).

Le canton d'Arcachon a les limites de la commune. L'aire urbaine et l'unité urbaine dites d'Arcachon sont données pour 60 000 hab., ce qui n'a pas grand sens car nombre de commerces et de lieux d'attraction sont à La Teste et au-delà. Arcachon est le chef-lieu de la communauté d'agglomération du Bassin d’Arcachon Sud-Pôle Atlantique (54 200 hab.), mais n’est que la troisième de ses quatre communes par la population.

L'arrondissement d'Arcachon n'a été créé qu'au 1er janvier 2007, à partir de celui de Bordeaux; il comporte les quatre cantons d'Arcachon, Audenge, Belin-Béliet et La Teste-de-Buch, soit 129 730 hab. sur 149 437 ha (densité 87) et 17 communes au moment de sa création, 132 500 hab. en 2008 (135 300 pour la population totale).