Arcangues

3 200 hab. (Arcanguais), 1 747 ha dont 372 de bois, commune des Pyrénées-Atlantiques dans le canton d’Ustaritz en banlieue sud-ouest de Bayonne. Son centre, sur une colline, figure parmi les «villages de charme» et «de caractère»; pelote basque, golf réputé autour d’un curieux château 1900; théâtre de la nature dans un préau aménagé en 1967, stèle et sépulture de Luis Mariano; le nom basque est Arrangoitze. La commune est résidentielle, seule une entreprise de travaux publics (ETPM) atteint 100 sal. Sa population augmente assez nettement depuis les 1 100 hab. des années 1930 (1 700 en 1974) et a encore gagné 400 hab. de 1999 à 2008. L'habitat est très dispersé, et comprend à la pointe nord, dans le quartier du Chapelet, une fraction de la banlieue de Bayonne touchant à la Négresse. L'autoroute de la Côte Basque traverse la partie nord-ouest du finage. Celui-ci s'étend loin vers le sud, jusqu'aux bois d'Ustaritz par le village d'Alotz. Il atteint en pointe, à l'est, la rive gauche de la Nive sous le château de Bordebasse. Non loin, la route de Bayonne à Cambo (D 932) a attiré une zone artisanale isolée.