Arc-et-Senans

1 490 hab. (Arc-et-Senantais), 1 498 ha dont 279 de bois, commune du département du Doubs dans l’extrême sud-ouest du canton de Quingey, dans la plaine de la Loue (rive droite) à sa sortie du massif du Jura. L’exploitation d’une saline royale y a fait apparaître l’originale cité imaginée par Claude-Nicolas Ledoux (1775-1779), l’un des monuments d’architecture les plus connus et les plus visités de France, lieu de nombreux colloques et expositions; le centre culturel occupe 55 personnes.

Le village, qui est à l’orée de la forêt de la Chaux, bénéficie d’une gare avec bifurcation, reliée à Dole, Besançon et Lons-le-Saunier et associée à la bifurcation de Mouchard, 6 km au sud; château de Roche (18e s.); fabriques d’escaliers en bois Pevescal (45 sal.), d’emballages en bois Arbel (20 sal.), en plastiques Lombard (scop, 20 sal.). La population communale, remarquablement stable depuis deux siècles, s'est accrue de 110 hab. entre 1999 et 2008.