Arcs (Les)

5 500 hab. (Arcois), 4 744 ha dont 1 524 de bois, commune du département du Var dans le canton de Lorgues, 15 km ESE du chef-lieu et 9 km au sud de Draguignan. Le bourg, ancienne baronnie promue marquisat en 1612, est dans la dépression périphérique des Maures au pied de la côte; porte de ville, donjon du 13e s., quartier médiéval du Parage. La commune se nomme souvent Les Arcs-sur-Argens, en partie pour mieux se différencier de la station savoyarde, mais ce n'est pas son nom légal. Elle a une gare, la N 7 et l'autoroute A 8 traversent son territoire dans la plaine de l'Argens, où est aussi le château de la Cognasse.

Le nord de la commune est sur le bas plateau viticole, dans un repli duquel se cache l'ancienne abbaye de la Celle Rouhaud (16e et 19e s.), à l'est, qui conserve une chapelle en partie du 11e s. La partie méridionale de la commune s'étend sur le revers des Maures dans la forêt communale des Arcs, sans beaucoup dépasser 300 m d'altitude. L'Argens s'enfonce ici par épigénie dans le massif cristallin, où il dessine deux grands méandres, et reçoit l'Aille rive droite.

Les Arcs ont un collège public et un lycée agricole; conserves d'olives Agro-Azur (25 sal.), supermarché U (80 sal.), travaux publics Colas (50 sal.). La commune cultive 711 ha de vignes, dispose d'une cave coopérative et offre une Maison des Vins des côtes-de-provence, où siège le Conseil interprofessionnel des Vins de Provence. Elle avait 3 000 hab. en 1866 et s'est à peu près maintenue à ce niveau jusqu'en 1975, puis s'est mise à croître sensiblement. Elle a gagné près de 900 hab. de 1999 à 2007 et dépasse ainsi largement les 6 000 hab.; elle avait 420 résidences secondaires en 1999.