Argentré

2 690 hab. (Argentréens), 3 577 ha, chef-lieu de canton de la Mayenne dans l’arrondissement de Laval, sur le bord de la Jouanne 10 km à l’est de la préfecture; confection de chemises (Concorde, 80 sal.). La commune a plusieurs châteaux, surtout du 17e et du 19e s., dont celui d’Hauterive (13e au 18e s.) au NO du village. Elle n’avait que 1 000 hab. en 1968 (contre 1 800 en 1851) mais croît depuis; elle a gagné 300 hab. de 1999 à 2009.

Le canton a 17 300 hab. (13 800 en 1999), 9 communes, 16 358 ha; allongé du nord au sud, il inclut la plus grande partie de l’espace périurbain de Laval à l’est de la Mayenne, dont les communes de Louverné et Bonchamp-lès-Laval; il est traversé par la voie ferrée et l’autoroute de Paris à Rennes. La Chapelle-Anthenaise (930 Anthenais, 1 989 ha), 6 km au NO d’Argentré, est une commune résidentielle, en croissance depuis les 410 hab. de 1962 et qui a gagné 250 hab. de 1999 à 2009 (+37%); un centre d’aide par le travail. Louvigné (990 Louvignéens, 1 256 ha), 3 km au sud d’Argentré, est traversée par la N 157 et n’avait que 310 hab. en 1962; elle en a gagné 310 de 1999 à 2009 (+46%); château des Roches (19e s.).

Forcé (1 030 Forcéens, 494 ha), au bord de la Jouanne à 6 km au SE de Laval sur la route de Meslay et de Sablé, a reçu des lotissements; elle n’avait que 270 hab. vers 1960 et s'est accrue de 120 hab. depuis 1999. Son finage contient plusieurs châteaux dont celui de Poligny (19e s., quelques restes du 15e s.) et une église du 11e s. à la Cassine; transports JCL (ex-La Flèche Lavalloise, 45 sal., groupe savoyard GST), maçonnerie Landron (45 sal.).

Au sud du canton, Parné-sur-Roc (1 270 Parnéens, 2 374 ha) est une «petite cité de caractère» au bord de l’Ouette, à 10 km SE de Laval, qui avait 670 hab. en 1968 et s'est accrue de 310 hab. (+32%) de 1999 à 2009; église du 12e s. à fresques murales, anciens fours à chaux et habitat ouvrier associé; pisciculture; fabrique de vitrages isolants du groupe Pilkington (120 sal.), plastiques pour bâtiment Emaplast (40 sal.).