Arnouville-lès-Gonesse

13 000 hab. (Arnouvillois), 284 ha, commune du Val-d'Oise dans le canton de Villiers-le-Bel, au sud-est du chef-lieu. Son territoire occupe un espace triangulaire entre Sarcelles et Gonesse. Il est bordé au sud par la vallée du Rosne, flanquée d'un long espace vert où trône le château du 18e s., et où a pris place un institut médico-professionnel; la mairie est excentrée dans ce quartier méridional et a dû être relayée au nord par une mairie annexe. Le Rosne conflue à la pointe sud de la commune avec le Crould, mais en souterrain. La face nord-ouest de la commune est longée par la principale voie ferrée de Paris vers le Nord, qui offre une gare du RER D (Villiers-le-Bel, Gonesse, Arnouville) près de laquelle est la Galerie Mittenberg. Deux églises arméniennes, une orthodoxe et une catholique, sont au centre du territoire.

La ville a un collège et un lycée publics, un collège privé, une maison de retraite; travail temporaire Elite Interim (50 sal.), constructions Bonnevie (45 sal.). L'habitat est principalement pavillonnaire, sauf au sud-est sur l'avenue de la République (D 84) qui fournit la liaison routière principale avec Paris par Saint-Denis. Le nom de la commune était simplement Arnouville jusqu'en 1843. La commune avait alors moins de 200 hab.; elle est passée à 900 en 1911, a fortement crû dans l'entre-deux-guerres (6 900 hab. en 1936) et jusque vers 1970 (11 000 hab.), puis sa population s'est stabilisée, avant d'augmenter à nouveau après 1990.