Arpajon-sur-Cère

6 200 hab. dont 250 à part, 4 767 ha dont 1 055 de bois, chef-lieu de canton du département du Cantal dans l'arrondissement d'Aurillac, juste au SE de la ville, à 600 m sur la rive droite de la Cère, dont elle n'a pris le nom qu'en 1921. La population était de plus de 2 000 hab. dès le début du 19e siècle; elle a lentement progressé, surtout après 1950 (2 800 hab.) et poursuit sa croissance, gagnant 400 hab. de 1999 à 2008. C'est maintenant une banlieue d'Aurillac, et aussi une «station verte de vacances»; arboretum «arbres et jardins», moulin de la Cère. La commune fait partie de la communauté d'agglomération du bassin d'Aurillac.

La ville est le siège des entreprises de travaux publics Matière (190 sal.) et Bruel (40 sal.) et abrite la fabrique d'emballages pour cosmétiques du groupe français Lisi (120 sal.) et les laboratoires Lyocentre (médicaments, 70 sal.); charpentes Caumont (35 sal.), couverture Sacan (35 sal.), traitement de déchets Teil (25 sal.). En aval se dresse le château de Conros (13e-17e s.) au bord de la Cère, avec donjon et jardins. Il jouxte l'aérodrome d'Aurillac, qui est surtout dans la commune d'Arpajon et dispose d'un aéroclub et d'une piste goudronnée de 1 700 m; deux liaisons quotidiennes avec Orly sont assurées par Airlinair; le trafic est d'environ 18 000 voyageurs par an.

Le canton, qui s'étend au SE du chef-lieu, a 8 400 hab. (7 800 en 1999) pour 6 communes et 14 227 ha dont 4 285 de bois; la vallée de la Cère est à l'extrême nord, le reste occupe un plateau très accidenté du massif ancien, où s'étale le golf de Vézac-Aurillac à Vézac (1 150 hab., 1 502 ha), à 650 m, qui a gagné 200 hab. de 1999 à 2008; hostellerie du château de Salles, 25 sal. Le territoire cantonal occupe la partie orientale de la Châtaigneraie, profondément entaillée par les gorges du Goul et de ses affluents. Il atteint le Goul tout au SE, à la limite du département de l'Aveyron, dans la commune de Vezels-Roussy (150 hab., 1 287 ha dont 365 de bois), à 730 m, dont les deux villages, réunis en 1906, sont plutôt isolés sur le plateau entre les gorges du Goul et celles d'un affluent de droite, le Maurs (13 km, sans rapport avec la ville de Maurs). Prunet (530 hab., 2 734 ha dont 674 de bois), 11 km au sud d'Arpajon à 780 m, accueille le siège de la communauté de communes de la Haute-Châtaigneraie (5 communes, 1 500 hab.).