Artense

contrée d'Auvergne à l'ouest et au sud-ouest des monts Dore; elle atteint Bort à l'ouest, et va jusqu'à la vallée de la Rhue au sud. Traversée notamment par la vallée de la Tarentaine, elle couvre environ les cantons de La Tour-d'Auvergne, Tauves et Champs-sur-Tarentaine. Son nom semble récent (début du 20e s.). Elle correspond à un plateau de roches anciennes, modelé en surface par les glaciers quaternaires qui ont laissé roches moutonnées, collines de moraine et tourbières, en pelouses et landes au-delà de 1 000 m. Quelques reboisements ont garni les pentes au-dessous de cette altitude.

De petits hameaux y ont adopté très tôt l'élevage bovin, spécialisé dans les salers et fournissant veaux de boucherie et fromage de saint-nectaire, complété par l'artisanat et le colportage. Il reste des exploitations étendues, qui ont opté pour la production laitière ordinaire (frisonnes) ou la viande (charolais et jeunes salers); mais le tourisme compte de plus en plus, en profitant du pôle proche de Bort-les-Orgues, des neiges vers les monts Dore et des plans d'eau aménagés. Le nom d'Artense est repris dans la communauté de communes Sumène-Artense.