Artix

3 400 hab. (Artisiens), 911 ha dont 600 de bois, commune des Pyrénées-Atlantiques dans le canton d’Arthez-de-Béarn. Elle fait partie de l’agglomération de Lacq, sur la rive droite du gave de Pau, 20 km NO de Pau. Elle abrite une métallerie Camom (160 sal.) et un atelier de plastiques pour le bâtiment (Knauf, 50 sal.), une menuiserie de bâtiment Techni Profile (45 sal.), deux transporteurs (Renaud, 40 sal. et Autaa, 50 sal. plus AutaaLevage, 25 sal.), une base des Autoroutes du Sud de la France (125 sal.) avec un accès autoroutier; ingénierie Actavision (Tecnocad, 25 sal.), installations électriques EEE (30 sal.), d'eau et gaz Saniclim (35 sal.); négoce d'artcles médicaux Isis (25 sal.); nettoyage Sobenet (35 sal.).

La commune a reçu des cités ouvrières, un collège public, un Intermarché (20 sal.), une maison de retraite (les Chênes, 45 sal.), et dispose d’une gare avec bifurcation et triage; mais la centrale thermique établie sur le gaz de Lacq a été fermée en 1985. La population, qui était de 700 à 800 hab. au 19e siècle et jusqu’en 1954, est brusquement passée à 2 000 hab. en 1962, 3 200 en 1975 et oscille depuis autour de ce niveau. Le village originel est dans la plaine alluviale du Gave au pied du talus de terrasse mais l'habitat s'est étalé à la fois dans la plaine et sur la terrasse dans le quartier du Plateau. L'autoroute des Pyrénées contourne l'agglomération par le nord sur la terrasse et offre un accès avec péage à l'est.