Astaffort

2 100 hab. (Astaffortais), 3 517 ha dont 317 de bois, chef-lieu de canton du Lot-et-Garonne dans l’arrondissement d’Agen, à 19 km SE de la ville, en pays de collines du Brulhois sur la rive droite du Gers, qu'elle domine de 40 m; maisons anciennes et restes de fortifications, moulin; atelier de carrosseries isothermes (Sainte-Marie, 40 sal.), agence Com.Presse (30 sal.), minoterie et biscuiterie (Gardeil, 30 sal., passée au groupe itaien San Carlo); lycée agricole privé. La population est assez stable, en légère croissance depuis les années 1930 (1 700 hab.); elle était de 2 500 dans les années 1880. Le bourg se distingue surtout par son centre de formation à la musique associé à la salle Music’Halle et aux Rencontres musicales d’Astaffort; c’est en effet le pays du chanteur Francis Cabrel.

Le canton d'Astaffort a 8 100 hab. (7 500 en 1999), 8 communes, 13 560 ha. Il est limitrophe du Tarn-et-Garonne et du Gers et traversé du sud au nord par la basse vallée du Gers, jusqu’au confluent avec la Garonne, dont le cours fixe la limite nord du canton. La vallée du Gers est empruntée dans le canton par la N 21 et la voie ferrée d’Agen à Auch. L'autoroute A 62 passe au pied des collines en rasant Caudecoste et Layrac mais n'offre pas d'accès. Le canton associe donc une part de la large plaine alluviale du fleuve et les collines qui entourent Astaffort. Fals (320 hab., 940 ha) et Cuq (260 Cuquois, 1 689 ha dont 400 de bois) sont perchées sur les collines, 4 km au nord et au nord-est du chef-lieu.

Layrac et Caudecoste (950 hab., 1 713 ha), 10 km au NE d'Astaffort, sont au contact des collines et de la plaine de la Garonne. Une base de loisirs a été aménagée à Caudecoste, où s’est placé le siège de la communauté de communes d’Astaffort en Brulhois (7 communes, 4 600 hab.). Le village est issu d'une bastide construite entre 1270 et 1300, dont il reste des couverts et des remparts; son finage se déploie vers le nord-ouest dans la plaine et atteint la rive gauche de la Garonne face à Saint-Jean-de-Thurac; le château de Nazelles (17e et 19e s.) trône dans la plaine, au milieu de vergers; circuit de karting au sud dans les collines.

Trois communes sont au bord de la Garonne. Par Saint-Sixte (320 hab., 592 ha), la Garonne fait son entrée dans la région Aquitaine; le village est au bord de l'Auroue; son finage comprend à l'est le hameau du Port de Bonneau sur la rive de la Garonne, au nord-ouest le hameau de la Balerne. Saint-Nicolas-de-la-Balerne (410 hab., 472 ha) est au bord du fleuve, au confluent de l'Auroue; château Saint-Philippe (19e s.). Sauveterre-Saint-Denis (460 hab., 825 ha) est en aval, également sur la rive du fleuve et bénéficie d'un pont.