Aubagne

43 100 hab. (Aubagnais) dont 980 à part, 5 490 ha dont 564 de bois, chef-lieu de canton des Bouches-du-Rhône dans l'arrondissement de Marseille, 18 km à l'est de la préfecture. La vieille ville, sur une butte au bord de l'Huveaune, conserve des restes de remparts et d'une porte du 14e s., une tour de l'horloge, plusieurs chapelles; un musée est établi dans la maison natale de Marcel Pagnol (1895-1974) et un autre musée est consacré au Petit Monde de Pagnol. Aubagne propose aussi un musée de la Légion étrangère, tandis qu'une tradition de céramiques et de santons est rappelée par les Ateliers Thérèse Neveu. La ville a grandi comme banlieue industrielle de Marseille dans la petite plaine drainée par l'Huveaune et son petit affluent de gauche le Fauge. Elle est en position de grand carrefour donnant accès à Gardanne et Aix ainsi qu'au couloir de Trets-Saint-Maximin, à la Sainte-Baume, et surtout à La Ciotat et Toulon.

Au nord-ouest, la ville est dominée par les rochers du massif de Garlaban, partie orientale de la chaîne de l'Étoile culminant à 711 m au Rocher du Garlaban, où Pagnol a souvent situé ses récits; on y fréquente rochers d'escalade et grottes. Au sud, se dressent la Tête du Douard (496 m) et les reliefs de Carnoux; vers l'est, la commune est séparée de la Sainte-Baume par Gémenos. Aubagne accueille trois collèges publics et un privé, un lycée public et un privé; un centre hospitalier de 250 lits médicaux (440 lits en tout), la clinique la Casamance (410 sal., 210 lits) et une autre de 70 lits, un centre de réadaptation (CMPRP, 160 sal.); institut médico-éducatif, 3 centres d'aide par le travail, maisons de retraite d'Aubagne (110 sal.), Medica (60 sal.), Castel Roseraie (55 sal.). La ville abrite aussi le commandement de la Légion étrangère (Comle, 50 personnes) et le 1er régiment de la Légion étrangère, qui l'assiste.

Ses principales fabrications actuelles sont les emballages plastiques Sartorius Stadim Biotech (250 sal.), les peintures Cami Gmc (90 sal.), les colles et gélatines Rousselot (85 sal.), les plastiques Polypipe (65 sal.), les équipements d'aide à la navigation Pons (60 sal.); laiterie La Fermière (60 sal.), menuiserie de portes et fenêtres Alquier (55 sal.); équipements aérauliques Mota (150 sal.), inspections techniques Norisko (60 sal.).

Aubagne a aussi sa part d'activités tertiaires avec les bureaux de la Société Marseillaise de Crédit (310 sal.), un énorme hypermarché Auchan (1 000 sal., plus 190 sal. pour le service après-vente) et des magasins Casino (55 sal.), Decathlon (180 sal.), Leroy-Merlin (140 sal.), Alinea (meubles, 130 et 80 sal.), Texto (chaussures, 130 sal.), Boulanger (électroménager, 70 sal.), Conforama (70 sal.), Monoprix (50 sal.); négoces de composants téléphoniques Avenir Telecom (210 sal.), de fruits et légumes Canavese (160 sal.), de quincaillerie Richardson (90 sal.), alimentaire Nestlé (80 sal.), d'articles ménagers Argos (70 sal.), de fournitures contre les incendies Parfeu (70 sal.).

Dans les services apparaissent les agences de travail temporaire Adia (320 sal.), Manpower (100 sal.), Adecco (70 sal.) et Crit Interim (70 sal.); publicités Adrexo (60 sal.) et PagesJaunes (60 sal.); EdF (95 sal.); aménagements paysagers IPS (150 sal.), nettoyage urbain Sita (110 sal.), transports SLTP (55 sal.), base d'autoroutes Escota (180 sal.). En revanche, la commune ne conserve plus que 29 ha de vignes.

La population d'Aubagne n'a pas cessé de croître au cours des deux derniers siècles. La commune avait un peu plus de 6 000 hab. au début du 19e s., 8 700 à la fin, 13 900 en 1936; elle est passée à 33 600 hab. en 1975 puis la croissance s'est ralentie. Les estimations pour 2005 sont de 43 500 hab. (sdc). Le conseil municipal a depuis longtemps une majorité de gauche; le maire est Daniel Fontaine, communiste, ancien instituteur, également conseiller général et vice-président du Conseil général. La communauté d'agglomération du pays d'Aubagne et de l'Étoile associe 11 communes et 90 200 hab. Le canton, en 1999, avait 57 900 hab., 4 communes, 13 002 ha dont 5 384 de bois. Les trois autres communes étaient La Penne-sur-Huveaune à l'ouest, Gémenos et Cuges-les-Pins à l'est. Mais il a été divisé en 2004 en un canton d'Aubagne-Ouest en un canton d'Aubagne-Est. Gémenos et Cuges-les-Pins a été affectées au canton Est, qui a également reçu une fraction de la commune d'Aubagne et, du canton de La Ciotat, les communes de Carnoux-en-Provence, Cassis et Roquefort-la-Bédoule. Le canton Ouest est donc formé par Aubagne (non entière) et La Penne-sur-Huveaune.