Audruicq

4 950 hab. (Audruicquois), 1 444 ha, chef-lieu de canton du Pas-de-Calais dans l'arrondissement de Saint-Omer, à 22 km au NO de celle-ci et 20 km au sud-est de Calais, en bordure des marais. Le nom ancien fut Ouderwich et le nom flamand serait Ouderwijk, le vieux village. La cité anima le pays de Brédenarde. Le canal de Calais à Saint-Omer borde la commune au nord et à l'est et le bourg lui est relié par le canal Stewart (2,5 km), qui admet un port de plaisance. La voie ferrée de Calais à Lille traverse la commune et y a une gare. Le château seigneurial, très remanié au 18e s., abrite la mairie.

La ville a un collège public et un institut d’éducation motrice (25 places) ; fabrique d’emballages et palettes Scop-SPL (150 sal.), magasin Carrefour (50 sal.), maisons Harmony (35 sal.). La population communale atteignait 3 000 hab. en 1900 et elle est restée à ce niveau jusqu’en 1960, s’est mise alors à augmenter ; elle a gagné 320 hab. de 1999 à 2010. Audruicq est le siège de la communauté de communes de la région d'Audruicq, qui groupe 15 communes et 25 500 hab.

Le canton a 24 600 hab., 13 communes, 20 310 ha dont 423 de bois; il est limitrophe du département du Nord et s'ouvre sur la mer du Nord par le littoral d'Oye-Plage. Entre celle-ci et Audruicq, six communes allongent leurs finages en bandes étroites dans les marais en direction du littoral; toutes sont limitées au sud par le canal de Calais à Saint-Omer, au nord par la rivière d'Oye. Elles sont sillonnées de watergangs, et traversées par l'autoroute A 18 au centre, la voie ferrée de Calais à Dunkerque près de la limite septentrionale. La chicorée fut l'une des grandes cultures et le canton conserve de nombreuses traces de séchoirs à chicorée.

La commune la plus occidentale est Guemps (970 Guempois, 1 589 ha), à 10 km au NO du chef-lieu; elle eut au haut Moyen Âge un petit port, avant l'assèchement des marais. C'est aussi la seule à accueillir un échangeur autoroutier, qui communique avec la N 1 un peu plus au nord: nettoyage TFN (160 sal.). La commune est bordée à l'ouest par le canal du Houlet, qui va vers Marck.Offekerque (1 100 Offekerquois, 1 337 ha), «l'église de la ferme», qui fut d'abord Houve, puis Hovekirke, est sa voisine à l'est, et la seule dont le village soit au nord de l'autoroute, la seule aussi à avoir une gare. Elle conserve un moulin à vent (inscrit) et sa population croît depuis les 630 hab. de 1975 (+180 hab. de 1999 à 2010).

Nouvelle-Église (520 Nouvellois, 907 ha) est à 6 km au NNO d'Audruicq, et son finage est très étroit. Elle fut jadis Hereweg, la grand-route, que les Anglais nommèrent Harrawaye puis Newkirke; elle a gagné 180 hab. de 1999 à 2010 (+53%). Elle partage un accès local à l'autoroute avec sa voisine de l'est Vieille-Église (1 380 Vétiéglisois, 2 112 ha), dont le finage est trois fois plus large. Son nom originel était Odinkirke, l'église de saint Omer, déformé plus tard en Oudekirke («vieille église»). Elle a une usine de déshydratation de la chicorée (16 000 t/an) et a augmenté de 230 hab. depuis 1999.

Saint-Omer-Capelle (1 140 Capellois, 1 069 ha) suit à l'est, à 7 km NNE du chef-lieu; son finage se termine en pointe au nord devant Gravelines, et s'étrécit au sud dans le marais d'Hennuin. Sa population croît depuis les 530 hab. de 1975 et a gagné près de 300 hab. de 1999 à 2010. Saint-Folquin est la dernière commune à l'est, proche de l'Aa.

Sainte-Marie-Kerque (1 550 Sainte-Marie-Kerquois, 1 847 ha) est à 5 km ENE d'Audruicq. Son finage en trapèze est bordé à l'est par l'Aa et au sud et au sud-ouest par le canal de Calais à Saint-Omer; métallerie SMCE (30 sal.). Elle a absorbé en 1822 Saint-Nicolas, qui avait 300 hab., et sa population a culminé à 1 640 hab. à la fin du 19e s.; elle s'est ensuite abaissée jusqu'à 1 200 hab. en 1975 et croît à nouveau (+120 hab. depuis 1999). Avec les deux communes précédentes, elle formait jadis le pays de l'Angle, dans la zone humide à l'ouest de l'Aa, où aboutissait aussi la Hem.

Nortkerque (1 650 Nortkerquois, 1 319 ha) est à 4 km à l'ouest d'Audruicq; elle a une hallekerque du 18e s. avec un clocher arts déco de 1932. Son finage est bordé au nord par le canal de Calais et traversé par le ruisseau de la Liette et par la voie ferrée (gare); il est longé à l'ouest par l'autoroute A 26, sans accès mais avec une aire de repos. Nortkerque avait moins de 1 000 hab. en 1962 et a crû jusque vers 1900, puis sa population s'est à peu près stabilisée.

Zutkerque (1 740 Zutkerquois, 1 641 ha dont 186 de bois) fait pendant à Nortkerque à 3 km au sud d'Audruicq; château de la Draeck (18e s.). La commune a suivi une évolution parallèle à celle de Nortkerque, avec un creux moins prononcé (1 300 hab. en 1962). Son curieux finage s'étend surtout dans le sens SO-NE. Il se termine en pointe le long de la Hem à Meulestrom, où il atteint le canal de Calais à Saint-Omer, et lance deux queues vers le sud-ouest et vers le nord-ouest, où il s'insinue entre le ruisseau de Nielles et le finage de Nortkerque jusqu'au hameau de Rossignol. L'autoroute A 26 et la N 43 traversent cette partie occidentale du finage de Zutkerque, qui a reçu une aire de repos complémentaire de celle de Nortkerque.

Le territoire de Zutkerque sépare ainsi complètement d'Audruicq celui de Polincove (800 Polincovois, 475 ha), petite commune en bordure du Parc régional, limitée à une rue de maisons et qui est bordée au nord-est par le canal de Saint-Omer et traversée par la Hem. Sa population poursuit sa croissance depuis les 390 hab. de 1975: elle a gagné 240 hab. entre 1999 et 2010 soit +43%. Audruicq et ces trois communes formaient le pays de Bredenarde (la terre large) entre les marais au nord et les collines au sud.

Enfin Ruminghem (1 600 Ruminghemois, 1 389 ha dont 162 de bois), au sud-est à 7 km ESE d'Audruicq, fait également partie du canton, mais s'en distingue en faisant aussi partie du périmètre du Parc régional. Sa population croît légèrement depuis le creux de 1975 (930 hab.) et a gagné 400 hab. de 1999 à 2010. La commune est limitée au nord par le canal de Calais et à l'est par l'Aa en aval du défilé de Watten, à l'ouest par le Robecq, et son finage monte un peu au sud sur le relief de la forêt d'Éperlecques. La commune a une gare sur la voie de Calais à Lille et abrite un terrain de golf à l'orée du bois; halte nautique, carnaval, fêtes et animations des Veint'ches («les hommes» en flamand dunkerquois, au diminutif, au sens général des «gens du pays»).