Aulus-les-Bains

220 hab. (Aulusiens), 5 224 ha dont 1 630 de bois, commune de l'Ariège dans le canton d'Oust, à 750 m, 15 km au SSE du chef-lieu par la petite route du fond de la vallée du Garbet, 26 km par la route principale qui passe par Seix, Ustou et le col de Latrape. Aulus, à 760 m, fut une étape sur la route du Vicdessos par le port de Saleix, situé à 1 794 m à l'est du village, mais qui n'a jamais connu de route: on y faisait passer les charbons de bois vers le Vicdessos, et le fer dans l'autre sens. Il n'est emprunté à présent que par le GR 10. Aulus fut aussi un village de montreurs d'ours.

Mais sa gloire relative vient des eaux thermales, dont les vertus curatives apparurent en 1829, et qui furent mises en valeur sous le Second Empire. Un casino y apparut en 1881 et la station était réputée soigner la syphilis; la régression de celle-ci contribua à l'abandon de la station, qui dut fermer et ne fut relancée qu'en 1983; et cependant c'est en 1938 qu'elle put ajouter «les Bains» à son nom… Les thermes sont de 1989 et utilisent quatre sources différentes; on dit y traiter cholestérol et triglycérides et l'on y propose des boues de la mer Morte.

La saison ne voit passer que 300 curistes (6 500 nuitées). La commune est «station verte de vacances»; elle a un village de vacances, pas de casino; deux hôtels, un camping de 100 places, 300 résidences secondaires pour 150 principales. Des mines de plomb argentifère et de zinc ont été exploitées dans la commune au 14e siècle, et encore sporadiquement au 19e. Aulus a eu plus de 1 000 hab. dans la première moitié du 19e s. Sa population a décliné jusqu'en 2999; elle a repris 30 hab. depuis.

Le territoire communal englobe les têtes du Garbet, formant trois vallées glaciaires issues de cirques étroits et enjolivées de cascades: celle du Fouillet à l'ouest, qui n'atteint pas la frontière mais se termine sous le pic de Séron (2 489 m) par le bel étang rond d'Aubé (2 094 m, 7 ha, 44 m de profondeur); celle d'Ars au centre qui atteint la crête frontière sous le pic de Turguilla (2 527 m) à l'ouest et de Puntossan à l'est (2 695) et où la cascade d'Ars saute de 110 m; celle du Garbet lui-même à l'est, menant aux pic Rouge de Bassiès (2 676) et des Trois Comtes (2 620), et qui contient l'étang du Garbet (1 683 m, 16 ha) et, bien plus haut à 1 989 m, le petit étang Bleu. À l'est d'Aulus, la route du Vicdessos, plutôt que d'emprunter le port de Saleix, passe au nord par celui d'Agnès (1 570 m), qui mène au port de Lers.