Avord

2 700 hab. (Avarais), 2 798 ha, commune du Cher dans le canton de Baugy, 21 km ESE de Bourges. Elle est le site d'un grand aérodrome militaire de la base aérienne 702, qui occupe 1 100 ha clos. Apparu sous la forme d'un polygone de tir et d'un camp militaire en 1870, ce périmètre a accueilli un terrain d'aviation et une école de pilotage en 1912, devenue dit-on la première du monde en 1914-1918; on y trouvait 1 300 avions et 6 000 personnes en 1918. Bombardé en 1944, il fut restauré et servit aussi d'entrepôt de munitions à partir de 1956. Il est utilisé aujourd'hui pour la surveillance et la sécurité par des Mirage 2000 à équipement nucléaire et par des Awacs, accueille des installations du génie de l'Air et des formations de mécaniciens, employant sur place, au total, 2 400 personnes. Il s'est ouvert à d'autres activités: un Aéropole ludique attire des visiteurs dans un parc paysagé de 40 ha, où ont été ouverts un musée et un centre d'aéromodélisme.

La ville a un collège public une église classée du 12e s., quelques ateliers, un supermarché et le négoce de crèmerie Guilmot (70 sal.); parc du domaine du Grand Aubilly au sud-est du bourg. La commune n'avait jamais atteint 600 hab. avant 1936 où elle est montée à 1 000 hab.; sa population s'est élevée à 2 000 hab. (sdc) en 1954 comme en 1990 et a augmenté ensuite. Les fortes fluctuations des effectifs du camp ont en effet été enregistrées dans la commune de Farges-en-Septaine, où sont la plupart des terrains. Avord est le siège de la communauté de communes de la Septaine, qui regroupe 9 communes et 6 000 hab.