Bains-sur-Oust

3 500 hab. (Bainsois), 4 463 ha, commune d’Ille-et-Vilaine dans le canton de Redon, 6 km au nord du chef-lieu; Baen-Ballon en breton. C’est là que Nominoé aurait gagné la bataille qui lui fit conquérir l’indépendance de la Bretagne, en 845: une statue lui a été dressée en 1954. L’activité du bourg est dominée par la présence de l’usine Faurecia (420 sal., ex-Sommer-Allibert) qui travaille les plastiques pour automobiles (parechocs et planches de bord); s’y ajoutent la métallerie SBTS (passée de 60 à 20 sal.) et la chaudronnerie Sofiac-Couédic-Madoré (65 sal.), qui fabrique des équipements en inox pour l'industrie alimentaire.

La commune héberge l’aérodrome de Redon (code LFER), qui a une piste bitumée de 840 m et un aéroclub avec école de pilotage. À l’ouest du bourg, l’Oust traverse en cluse une barre de roches dures, par où se faufile le canal de Nantes à Brest en suivant la vallée; les parois offrent un site d’escalade; juste en amont, l’île aux Pies est un «site nature» fréquenté. La population communale augmente depuis le minimum de 2 100 dans les années 1950 et 1960; elle avait dépassé 3 500 hab. au tout début du 19e siècle; elle a gagné 340 hab. entre 1999 et 2008.