Bais

1 330 hab. (Baldicéens), 2 623 ha, chef-lieu de canton de la Mayenne dans l'arrondissement de Mayenne, 20 km ESE de celle-ci. La bourgade, «station verte de vacances», abrite une église ancienne et le château de Montesson (14e et 16e-17e s.), avec tour à bulbe et étang. Elle a un collège public et une fabrique de pièces métalliques (Edipro, 20 sal.). Bais a eu plus de 2 400 hab. en 1836 et sa population était tombée à 1 100 hab. en 1968; elle a augmenté ensuite, mais vient de perdre 190 hab. entre 1999 et 2009. La communauté de communes de Bais, légèrement différente du canton, groupe 9 communes et 4 600 hab.

Le canton, très allongé d'ouest en est, a 5 000 hab. (5 200 en 1999), 9 communes, 22 096 ha; il touche à l’est à la limite de la Sarthe, et approche à l’ouest la ville de Mayenne; sa limite méridionale mord un peu sur le massif des Coëvrons. Saint-Pierre-sur-Orthe (500 Pétruciens, 3 166 ha dont 545 de bois), tout à l’est à 14 km ESE de Bais, est dans le Parc régional et englobe une partie de la forêt de Sillé-le-Guillaume; elle a 40 hab. de moins qu'en 1999. Izé (500 Izéens, 2 815 ha dont 235 de bois), à 6 km ESE de Bais, a figuré sur les listes de sites possibles d’enfouissement de déchets nucléaires, ce qui a suscité en 2000 de vigoureuses protestations.

Jublains (710 Diablinthes, 3 601 ha dont 301 de bois), à l’autre extrémité, à 11 km ESE de Mayenne, est une ancienne ville gallo-romaine; elle fut le centre de la tribu des Aulergues Diablinthes sous le nom latin de Noviodunum. Il en reste un théâtre, un temple, une mosaïque et un grand fort romains, dont des témoignages sont visibles au musée départemental d’archéologie installé dans la commune. Près de Bais, 5 km à l’ouest, Hambers (600 Hambersois, 2 593 ha), qui a gagné une conquantaine d'habitants depuis 1999, inclut au sud la butte de Montaigu (291 m), centre d’un vaste site classé de plus de 2 000 ha qui correspond aux reliefs occidentaux des Coëvrons (communes de Bais, Hambers et Sainte-Gemmes-le-Robert dans le canton voisin d’Évron).