Baïse (la)

rivière de Gascogne gersoise, longue de 189 km et l'un des principaux affluents de rive gauche de la Garonne; elle naît sur le plateau de Lannemezan dans la commune de Capvern et coule vers le nord. Elle s'enfonce vite, passe sous Montastruc et Puydarrieux, et dispose déjà d'une vallée très évasée à Trie-sur-Baïse. Entrant alors dans le département du Gers, elle reçoit à droite la Baïsole à Saint-Michel. Elle passe à Berdoues et Mirande, puis reçoit à droite à L'Isle-de-Noé la Petite Baïse, plus loin l'Auloue à Valence-sur-Baïse, toujours rive droite. Elle traverse ensuite Condom puis entre dans le département du Lot-et-Garonne, passe à Nérac et reçoit à gauche la Gélise à Barbaste; elle rejoint la rive gauche de la Garonne face à Aiguillon. Elle fut jadis navigable et même canalisée dans sa partie aval; la navigation y a été rétablie en 1991 pour la plaisance, avec 19 écluses dont 6 dans le Gers entre Valence-sur-Baïse et Condom.

Cette Baïse est parfois nommée la Grande Baïse, pour se différencier de son affluent la Petite Baïse, longue de 75 km, dite aussi Baïse Devant, c'est-à-dire de l'est; celle-ci naît à Lannemezan et passe à Galan. La Baïsole coule entre les deux. Il existe aussi une Baïse Darré (de l'ouest) qui n'est autre que la partie amont de la Baïsole, à la limite des communes de Campistrous et Lannemezan et jusqu'à Galan.

PLe nom n'est porté qu'en Hautes-Pyrénées par la communauté de communes des Baïses. Une ancienne communauté de communes Bouès-Baïse s'est agrandie par fusion en devenant la communauté du Pays de Trie. Curieusement, aucune intercommunalité n'a pris le nom dans le département du Gers, ni d’ailleurs en Lot-et-Garonne.