Bapaume

4 350 hab. (Bapalmois) dont 270 à part, 576 ha, chef-lieu de canton du Pas-de-Calais dans l'arrondissement d'Arras, 23 km SSE de la préfecture. La ville fut fortifiée sous Charles-Quint et par Vauban, mais il n'en reste que le vieux donjon et un élément de bastion, plus des souterrains récemment remis en état. Pourtant, après le démantèlement de ses fortifications, Bapaume fut encore un lieu de bataille, en janvier 1871 puis en 1914-1916. La ville est sur la N 17; l'autoroute du Nord passe juste à l'est (échangeur), ainsi que la ligne du TGV.

Bapaume héberge un centre de détention national mis en service en 1990 (600 places), un collège public et un privé, un lycée professionnel public et un institut agricole privé (Saint-Éloi), un centre hospitalier (260 lits dont 25 médicaux), un institut médico-éducatif (75 places), une maison de retraite (85 places) et quelques ateliers:maroquinerie Selmo-Jelen (180 sal.), carrosseries Delcroix (110 sal.) et Uniject (35 sal.), matériel ferroviaire roulant Sari (80 sal.) ; supermarchés Intermarché (50 sal.) et Carrefour (50 sal.), transports Satra (Ziegler, 60 sal.), traitement des eaux de la Sede (30 sal.) ; coopérative agricole Unéal, œufs et ovoproduits du mas d’Auge (Interovo, 20 sal.); service aux entreprises Marigny & Joly (140 sal.).

La population a d’abord culminé à 3 300 hab. en 1881 avant de baisser puis de se tenir aux environs de 2 800 hab. dans l’entre-deux-guerres ; elle a augmenté à partir de 1950 et jusqu’en 1999, mais a perdu près de 400 hab. entre 1999 et 2010. La ville est le siège de la communauté de communes de la région de Bapaume, qui associe 26 communes et 12 600 hab.

Le canton a 9 700 hab., 22 communes, 11 368 ha; il est limitrophe du département de la Somme et tient le seuil de Bapaume, un léger ensellement des terrains à l'est des collines de l'Artois, entre les bassins de la Somme et de la Scarpe, par où passent le canal du Nord, l'autoroute A 1 et le TGV Paris-Lille. Ses villages sont petits; nombre d'entre eux ont été détruits en 1871 et à nouveau en 1916-1917; quantité de cimetières militaires y sont éparpillés.

Achiet-le-Grand (1 100 Achiétois, 508 ha) est à 6 km au NO de Bapaume; son nom, jadis Ascheel, vient d'ask, le frêne; la commune a une gare avec bifurcation, et accueille un atelier de décolletage (Reu, 20 sal.) et la centrale d'achats Gedinor (130 sal.) du groupe de matériaux Gedimat, plus une nouvelle plate-forme de la coopérative agricole Unéal. Achiet-le-Petit (340 Achiétois, 725 ha) est à l'angle nord-ouest du canton, à 2 km à l'ouest de la précédente.

Bihucourt (380 Bihucourtois, 467 ha), Béhagnies (130 Béhagnois, 306 ha) et Sapignies (180 Sapignois, 333 ha) sont également à la bordure septentrionale du canton à 5 km NO, 5 et 4 km NNO. Sapignies aurait gagné 60 hab. de 1999 à 2006, soit +40%! Favreuil (250 Favreuillois, 493 ha) et Beugnâtre (140 Beugnâtrois, 397 ha) sont à 2 km au nord du chef-lieu et 3 km NO, l'autoroute et le TGV passant entre les deux.

Avesnes-lès-Bapaume (140 Avesnois, 309 ha) est soudée au chef-lieu côté ouest et abrite un magasin de quincaillerie (Delattre-Patoux, 30 sal.). Biefvillers-lès-Bapaume (110 Biefvillois, 404 ha) au nord-ouest, Grévillers (380 Grévillois, 635 ha) à l'ouest et Ligny-Thilloy (590 Liniaciens, 1 029 ha) au sud-ouest sont des communes qui jouxtent celle de Bapaume. Un ancien aérodrome militaire a été installé à Grévillers par les Britanniques en 1939, utilisé ensuite par les Allemands puis l'US Air Force, enfin abandonné; la commune a deux cimetières militaires. Ligny et Thilloy plus à l'est étaient deux villages distincts, dans le vallon de tête de l'Ancre, rivière qui descend vers l'ouest puis vers la Somme par Albert.

Warlencourt-Eaucourt (160 Warlencourtois, 370 ha) est dans le même vallon en aval, à 5 km OSO de Bapaume et a révélé un tumulus gallo-romain. Le Sars (160 Sarsois, 511 ha) à 7 km SO du chef-lieu sur la route d'Albert (D 929) et Martinpuich (200 Martinpuichois, 596 ha) 3 km plus loin complètent la pointe sud-ouest du canton, qui fait un saillant dans le département voisin.

Sept communes sont à l'est et au sud-est du chef-lieu. Frémicourt (290 Frémicourtois, 563 ha) est à 4 km ENE sur la route de Cambrai (N 30). Bancourt (80 Bancourtois, 454 ha) est 2 km à l'est de Bapaume, Riencourt-lès-Bapaume (36 Riencourtois, 341 ha) 3 km au sud-est, Villers-au-Flos (190 hab., 580 ha) 2 km plus loin. Bancourt a une entreprise de négoce et de transport de fruits et légumes (Hepner, 60 sal.) et une Sicacap Endives (20 sal.), Riencourt un institut médico-éducatif (65 places).

Beaulencourt (230 Beaulencourtois, 490 ha) est à 5 km au SE du chef-lieu sur la N 17, et Le Transloy (450 Transloyens, 1 041 ha) 2 km plus loin sur la même route; leurs finages sont traversés par l'A 1 et la LGV. Enfin tout au bout du canton à 10 km au sud de Bapaume, Morval (100 Morvalois, 239 ha) s'avance en pointe dans la Somme, tout près de la bifurcation de l'A 1 et de l'A 2, qui lui est inaccessible.