Barcillonnette

100 hab. (Barcillonnettois), 1 951 ha dont 669 de bois, chef-lieu de canton des Hautes-Alpes dans l'arrondissement de Gap, 26 km au SO de la préfecture. Le village est à 830 m d'altitude, au bord du Déoule, qui aboutit à la rive droite de la Durance 6 km au sud-est. Le finage, accidenté, monte à 1 834 m sur la montagne d'Aujour à l'ouest et atteint la Crête des Selles au sud. Il contient les sources du torrent de Maraise, et un lac-réservoir qu'il nourrit. La commune n'a jamais été qu'un minuscule chef-lieu: elle a eu un maximum de 360 hab. (1861), un minimum de 83 (1982); elle vient de gagner 21 hab. de 1999 à 2007.

Le canton, peut-être le moins peuplé de France, a 270 hab., 3 communes, 5 824 ha dont 1 236 de bois. Il associe le bassin du Déoule et le haut bassin du Maraise. Les deux autres communes, Esparron (27 Esparronais, 2 411 ha dont 369 de bois) en amont de Barcillonnette à 975 m, et Vitrolles (140 Vitrollais, 1 462 ha dont 198 de bois) plus à l'est, à 760 m, sont très dépeuplées. La première a eu 300 hab. au début du 19e s. et se trouve à son minimum; mais la seconde, plus accessible, qui dépassa 400 hab. au début du 19e s. et connut son minimum en 1990, a gagné 65 hab. de 1999 à 2007 (+47% !). Son finage atteint la Durance dans la partie traversée par le canal et l'autoroute, près du hameau de plaine des Iris dominé par le pic de Crigne (1 262 m); ruines d'un château seigneurial. La communauté de communes Tallard-Barcillonnette, qui associe 14 communes et 5 700 hab., siège à La Saulce.