Barr

6 900 hab. (dont 190 à part), 2 061 ha, chef-lieu de canton du Bas-Rhin dans l'arrondissement de Sélestat, 31 km au SO de Strasbourg, au pied des Vosges au débouché de la vallée de la Kirneck, dans une petite plaine triangulaire. Le nom évoque une hauteur, d'après le celte barro. La population augmente depuis 1975, mais peine à retrouver le niveau des années 1860; elle a toutefois gagné 800 hab. de 1999 à 2007. La ville, qui conserve des restes médiévaux et d'anciennes maisons à colombage, a un bel hôtel de ville renaissance. Elle propose un musée du cristal et de la faïencerie et un musée dit de la Folie Marco (demeure bourgeoise du 18e s.), plus un petit musée de la schlitte. Barr fait partie du Vignoble d'Alsace; elle cultive 81 ha de vignes et son ban contient le grand cru du Kirchberg de Barr (41 ha). Proche de hauts lieux tels que Sainte-Odile, Andlau, Le Hohwald, elle profite des flux touristiques; les trois communes voisines de Heiligenstein, Mittelbergheim et Gertwiller ajoutent à sa renommée.

Le territoire communal s’allonge dans les Vosges jusqu’au-delà du Neuntelstein (970 m) et compte 1 582 ha de forêt, dont la grande forêt domaniale de Barr. Il englobe les sites des châteaux ruinés du Landsberg, dont le donjon carré date de 1200, et de l’abbaye de Niedermunster, qui remonte aux alentours de l’an 700 et fut le but d’un actif pèlerinage médiéval. Cette partie montagneuse est traversée au Welschbruch (maison forestière) par la route qui va d'Obernai au Hohwald (D 426), mais assez nettement séparée de la partie urbanisée, qui commence à Tollenloch, 3 km en amont du bourg, et s epoursuit par les gros hameaux de Tall et Buehl, où les villas grimpent sur le versant d'adret. Au sud-est, le finage avance dans la plaine jusqu'à englober un échangeur de l'autoroute A 35, ainsi que les lotissements de Bodenfeld.

Des tanneries ont animé Barr au 19e siècle; il en reste une tannerie Degermann (35 sal.), mais la fabrique de chaussures Romika a fermé; Codica Automotive (câbles pour cycles) emploie 50 personnes, la fabrique d’échelles métalliques Fortal 110; entreprise de bâtiment Woljung (70 sal.), négoces de vins dont Klipfel (25 sal.) et Wantz (20 sal.), hôtel Les Hortensias (25 sal.), traiteur-boucher Schweitzer (25 sal.). Barr dispose d’un hôpital local, d’un collège et d’un lycée publics avec internat.

L'unité urbaine n'est donnée que pour 7 600 hab., mais la ville est le siège d'une communauté de communes du Piémont de Barr (13 communes, 15 300 hab.) étirée d'ouest en est et incluant Le Hohwald et Andlau; elle se plaçait à la tête d'un «pays de Barr et de Bernstein» qui associait à la précédente les 7 villages de la communauté de communes de Bernstein et de l'Ungersberg, soit au total 20 communes et 21 000 habitants, 4 000 lits touristiques et la moitié des vignes du Bas-Rhin, dont 8 grands crus. En fait, ce groupement est à présent fondu dans le pays Bruche-Mossig-Piémont.

Le canton de Barr a 19 300 hab. (17 600 en 1999), 16 communes, 16 366 ha dont 7 770 de bois; il se partage entre le versant boisé des Vosges, qui porte les forêts de Barr et d'Andlau et la station du Hohwald, l'étroite bande du vignoble de Barr à Dambach-la-Ville, et la plaine alsacienne autour d'Epfig.