Bas-Champs

espaces de marais en bordure de la Manche, souvent au-dessous du niveau de la mer, protégés et isolés de celle-ci par des cordons de galets successifs, localement appelés foraines. L'expression est générale en Picardie et en Boulonnais; la forme Bas-Champs s'applique spécialement, avec majuscules, au triangle de basses terres au sud de l'estuaire de la Somme, derrière Cayeux; mais le Marquenterre au nord est aussi un ensemble de bas-champs. Ils étaient encore sous l'eau au Moyen Âge et ont été cloisonnés par des digues de renclôture à partir du 12e siècle, surtout au 17e et au 18e s.

Les pâtures sont laissées à des moutons de prés-salés et les bas-champs sont des espaces privilégiés des chasseurs, très attachés à leurs habitudes et qui y ont leurs affûts, les hutteaux. Il advient que les cordons de galets, parfois mobiles, cèdent lors de fortes tempêtes: les Bas-Champs picards ont ainsi été inondés gravement en février 1990. Le hâble d'Ault est un étang aux contours variables selon les moments, qui montre l'imperfection du comblement alluvial; il était relié à la mer par une brèche du cordon de galets, et son embouchure s'est déplacée du sud vers le nord sous l'effet de la dérive littorale: elle était à Onival au 15e siècle, 7 km plus au nord au 18e, et a été fermée en 1750. Le hâble est à présent drainé par le canal de Cayeux vers le petit port du Hourdel; hâble est le même nom que havre.