Bas-Languedoc

partie de l'ancienne province du Languedoc où ne se trouvait pas la capitale, c'est-à-dire du côté méditerranéen de la province, de Carcassonne à Nîmes. Par attraction des paysages, le nom a fini par être compris comme synonyme de «partie basse du Languedoc», celui-ci se trouvant souvent restreint à la partie méditerranéenne: c'est-à-dire la plaine littorale et à ses abords (plaine de l'Aude, garrigues et piémonts sous les Cévennes). De ce fait, on a réinventé un Haut-Languedoc comme simplement «partie haute du Languedoc», en fait celle qui correspond aux reliefs du Massif Central. Ces dénominations topographiques contemporaines font donc contresens par rapport aux dénominations historiques: le vrai Haut-Languedoc de jadis était celui de Toulouse…