Beaumont-Hague

1 400 hab. (Beaumontais), 790 ha, chef-lieu de canton du département de la Manche dans l’arrondissement de Cherbourg, 18 km à l’ouest de la ville, au milieu de la péninsule de la Hague. Le territoire communal atteint la mer à l’extrémité nord de l’anse de Vauville; on y voit les restes d’une ancienne fortification de terre barrant la presqu’île (Hague-Dicke); la commune a un collège public. Proche de l’usine de la Cogéma, Beaumont enregistre 3 500 salariés d'Areva et héberge quelques ateliers associés, dont les systèmes robotisés Mécachimie (160 sal.), le matériel de levage Reel (120 sal.), les constructions métalliques Sema (45 sal.); mécanique Hag Tech (25 sal.), installations électriques SPIE (250 sal.), Selca (55 sal.), Ineo (45 sal.) et Clémessy (30 sal.), le dépollueur Salvarem (90 sal.), les analyses CEP Industrie (25 sal.); nettoyage GFS (Neptune, 120 sal.), un supermarché U (50 sal.), transports par cars Keolis (90 sal.).

Le nom était Beaumont simplement jusqu’en 1991; la commune avait 650 hab. environ au 19e siècle, était descendue sous 500 dans les années 1930 et encore en 1962, et sa population a rapidement augmenté ensuite, jusqu’en 1990; elle a diminué un peu ensuite, mais est restée stable après 1999. La commune est le siège de la communauté de communes de la Hague, qui correspond exactement au canton.

Le canton a 11 600 hab. (10 900 en 1999), 19 communes, 14 868 ha, dont à peine 159 de bois. Il occupe toute la péninsule de la Hague et la plus grande partie des plages de l’anse de Vauville. Tout au bout se trouve Auderville. Juste à l’est de celle-ci, Saint-Germain-des-Vaux (420 Saint-Germagnais, 636 ha) détient l’extrémité de la côte septentrionale du Cotentin entre les abords du cap de la Hague et l’anse Saint-Martin où s’abrite le petit Port-Racine; automatismes de contrôle GREEN Hague (35 sal.); sa population s'est réduite de 40 hab. après 1999.

Juste au sud d’Auderville, Jobourg (460 Jobourgais, 1 015 ha), qui au contraire a gagné 40 hab., située sur le plateau, domine la côte à falaises qui pointe au Nez de Jobourg, haut de 129 m et pendant du cap de la Hague 6 km au sud. Herqueville (160 Herquevillais, 376 ha), sur le plateau à 5 km à l’ouest du chef-lieu, occupe un secteur de la côte à falaises vives du nord de l’anse de Vauville.

L’usine de retraitement du matériel nucléaire de la Hague y a son adresse, mais s’étend principalement sur les finages d’Omonville-la-Petite (130 hab., 616 ha) et de Digulleville (300 Digullevillais, 789 ha), communes dont les territoires atteignent la côte septentrionale, par l’anse Saint-Martin et le cap de la pointe Jardeheu. La première accueille l'entreprise de manutention Lemaréchal (25 sal.) et abrite la dépouille de Jacques Prévert, qui y naquit en 1900, ainsi qu'une maison Prévert — un jardin Prévert se visite à Saint-Germain-des-Vaux. Toute une série d’entreprises travaillant pour l’usine de la Hague sont sur le territoire de Digulleville et totalisent un millier d’emplois: chaudronnerie du Petit Parc (ACPP, 220 sal.), Sogedec (Générale de Décontamination, 135 sal.), traitement de déchets nucléaires STMI (115 sal.), installations électriques SNEF (190 sal.), Forclum (65 sal.) et Ineo (45 sal.), blanchisseries Amalis (35 sal.) et Euro-Services Industrie (35 sal.), mécanique Robateel (30 sal.), réseaux Axians (Masselin, 25 sal.). La commune a gagné 50 hab. de 1999 à 2008.

Omonville-la-Rogue (540 Omonvillais, 429 ha), juste à l’est de Digulleville, a un petit port de pêche, ainsi qu’un centre de ressources touristiques de la Hague à l’ancienne ferme du Tourp. À 2 km au NE de Beaumont, à Gréville-Hague (820 Grévillais, 1 003 ha), sont la maison natale du peintre Jean-François Millet (1814-1875) et la base d’un grand champ de tir en mer, dit du Castel-Verdon; la population s'est accrue de 90 hab. entre 1999 et 2008. Urville-Nacqueville, à l’est, la commune la plus peuplée du canton, annonce déjà l’agglomération de Cherbourg.

À l’intérieur des terres au sud-est du canton, Flottemanville-Hague (890 Flottemanvillais, 1 139 ha) frôle l’agglomération de Cherbourg et abrite l’observatoire-planétarium-musée Ludiver; elle a gagné 150 hab. depuis 1999. Sainte-Croix-Hague (740 hab., 984 ha), 6 km ESE de Beaumont à l’ouest de Flottemanville, a gagné 120 hab. dans le même temps et accueille quelques entreprises dont Cherbourg-Levage (manutention, 60 sal.), la chaudronnerie AMC (20 sal.), le négoce de matériaux Thiébot (25 sal.).

Au sud de Beaumont-Hague, deux communes se partagent les plages de la grande anse de Vauville. Vauville même (400 Vauvillais, 1 635 ha) a son village au pied du coteau, tout près de la plage; elle dispose d’un petit aérodrome (code LFAU, avec une piste gazonnée de 650 m, aéroclub et vol à voile), d’un jardin botanique au château et d’une réserve naturelle ornithologique avec mare sur la plage; elle a un tiers de résidences secondaires, un camping de 90 places.

Biville (550 Bivillais, 870 ha), au sud de Vauville, est au contraire un village sur le rebord du plateau, avec très peu de résidences secondaires et pas de camping. Son territoire sert également de base à un large champ de tir en mer; sa large plage, les dunes et les rouleaux attirent les amateurs de glisse; mécanique EML (25 sal.).

Vasteville (1 070 Vastevillais, 1 672 ha), en arrière de Biville, a une entreprise de construction (Leduc, 90 sal.) et une menuiserie (Dalmont, 30 sal.). Le village est éloigné de la mer (7 km) mais son finage atteint le rivage à l'ouest dans un espace désert entre Biville et Siouville. Biville a gagné 130 hab. de 1999 à 2008, Vasteville 180 hab.