Beaumont-de-Lomagne

4 060 hab. (Beaumontois) dont 250 à part, 4 616 ha dont 240 de bois, chef-lieu de canton du Tarn-et-Garonne dans l’arrondissement de Castelsarrasin, 26 km SSO de celle-ci sur le versant gauche de la vallée de la Gimone. C’est une grande bastide forte, créée en 1276, dont le quadrillage de rues courbe est légèrement adapté au relief; elle s’orne d’une place centrale avec halles en bois du 14e s.; église fortifiée à clocher octogonal. Elle a un collège et un lycée professionnel publics, un collège privé, un institut de rééducation (100 sal.) et une maison de retraite médicalisée; hippodrome réputé, base de loisirs le Lomagnol au village, avec un étang.

Beaumont est la ville où est né le célèbre mathématicien Pierre de Fermat (1601-1655), et un centre de production et de marché de l’ail rose. Les Jardins du Midi, spécialistes de l’ail, de l’échalote et de l’oignon, emploient 110 personnes, les Produits du Soleil 40 et Eurosaveurs (Terroirs du Monde) 30; quelques ateliers s’y ajoutent, notamment de conserves; supermarchés Intermarché (35 sal.) et Casino (30 sal.), négoce agricole Montauban Agro (35 sal.), zone artisanale. La population communale est restée relativement stable, avec un maximum à 4 500 hab. en 1876 et un minimum à 3 060 en 1931; elle ne croît plus guère depuis 1970 (+100 hab. de 1999 à 2009). Beaumont est «station verte de vacances», et le siège de la communauté de communes de la Lomagne tarn-et-garonnaise, qui englobe 32 communes des cantons de Beaumont et de Lavit (9 800 hab.).

Le canton a 7 000 hab. (6 600 en 1999), 18 communes, 22 867 ha dont 2 073 de bois; limitrophe des départements du Gers et de la Haute-Garonne, il s’étend sur les collines d’habitat dispersé qui découpent les anciennes terrasses de la Garonne; il est borné au nord par la vallée de la Sère, et traversé par celle de la Gimone. Il ne comprend guère que de petites communes, dont les maigres villages se perchent sur les crêtes. Marignac (110 Marignacais, 507 ha), au sud-ouest, a un négoce d’oignons et légumes (Royal Saveurs, 45 sal.). Sérignac (500 hab., 3 243 ha dont 500 de bois) est un village perché sur un promontoire dominant la vallée de la Gimone, 5 km au NE de Beaumont; son finage atteint à l'est le cours de la Gimone; maçonnerie Tepasso (40 sal.)

Larrazet (640 Larazettois, 1 491 ha dont 201 de bois), 9 km au NE de Beaumont au fond de la vallée sur la rive gauche de la Gimone, fait un peu exception; c’est une ancienne bastide de l’abbaye de Belleperche; on y voit des cornières et de vieilles rues, un château du 16e s.; sa population est assez stable. Larrazet a gagné 70 hab. depuis 1999, Marignac presque 40.