Beausoleil

12 900 hab. (Beausoleillois), 279 ha dont 160 de bois, chef-lieu de canton des Alpes-Maritimes dans l'arrondissement de Nice, 28 km à l'est de la préfecture. La commune a été créée en 1904 à partir du quartier bas de La Turbie alors dénommé le Carnier, et a accompagné le développement de Monte-Carlo, notamment par l'arrivée de travailleurs piémontais au quartier des Moneghetti, et l'urbanisation spéculative en villas de luxe. Elle été promue chef-lieu de canton en 1922. Elle avait 6 300 hab. en 1906, 13 000 en 1931, et s'est tenue à ce niveau depuis; elle affichait 1 200 résidences secondaires en 1999. Les estimations pour 2005 lui donneraient 13 400 hab.

Le canton correspond à la commune. Son territoire entoure la principauté de Monaco, sur laquelle la tour d'orientation du mont des Mules (290 m) donne une vue étendue; mais ce finage est limité aux basses pentes qui dominent la principauté, et ne touche pas au littoral; il atteint 600 m au nord-ouest. La ville est fleurie (trois fleurs) et offre à la visite les serres et le jardin d'hiver du Riviera Palace, hôtel de 1903 qui a servi d'hôpital militaire en 1914-1918 et a été transformé en résidence par appartements après sa fermeture en 1932; parc de sports et loisirs du Devens sur le replat du mont des Mules; théâtre, festival de musique de chambre. La ville a un collège public. L'autoroute passe en haut du finage et y emprunte le tunnel de l'Arme.