Beinheim

1 900 hab., 1 523 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Seltz, 5 km au sud du bourg, 25 km SE de Wissembourg sur la rive droite de la Sauer et la rive gauche d'un ancien méandre du Rhin (Stadenrhein). C’est l’ancien chef-lieu de l’Uffried. Son finage atteint le Rhin et porte de vastes étangs de gravières, le bois de Beinheim et le barrage d'Iffezheim; au nord-est un pont routier et ferroviaire traverse le Rhin vers Rastatt, au sud-est la D 4 traverse Rhin et Grand Canal par le barrage d'Iffezheim. Un groupe de villas est apparu au sud, au bord d'un étang et du bois.

Une zone industrielle desservie par fer a été établie dans la forêt entre les ponts, avec pharmacie (Scherer, 270 sal., au groupe états-unien Catalent ex-Cardinal Health), machines-outils à bois (Leuco, 190 sal., allemand), traitement des grains (Roquette, 250 sal., produits amylacés), céramiques (Ceramica di Modena) et gravières; nettoyage Timmel (25 sal.), transports Weber (100 sal.). Les installations du groupe nordiste Roquette occupent 80 ha et incluent une nouvelle production de bioéthanol (60 sal.), prévue pour 2 Mhl/an à partir de 160 000 t de végétaux; l’exploitation de la géothermie (à – 3 000 m) est également envisagée.

La commune est le siège de la communauté de communes de la Plaine de la Sauer et de la Saltzbach, qui groupe 10 communes et 7 500 hab. Sur le fleuve, le barrage d'Iffezheim, achevé en 1978, est une œuvre franco-allemande; il est doté de quatre groupes à bulbe. Ses écluses, dont les sas sont les plus grands d'Europe (avec Gambsheim, 270 m), peuvent accueillir des convois poussés de 14 000 t, et voient passer environ 100 bateaux par jour; une échelle à poissons, inaugurée en 2000, est aussi la plus grande d'Europe et permet aux saumons de remonter le Rhin. La population de la commune a doublé depuis 1954.