Bellegarde

6 300 hab. (Bellegardais), 4 496 ha dont 1 151 de vignes et 281 de bois, commune du Gard dans le canton de Beaucaire, 13 km au SO du chef-lieu au pied de la Costière de Nîmes, sur la N 113. Haut lieu de l'agriculture intensive, elle réunit deux caves coopératives, un centre de recherche sur les fruits et légumes (CTIFL) au domaine de Balandran; supermarché Carrefour (25 sal.), traitement de décehts Sita (50 sal.); ancien prieuré de Broussan (église romane du 11e s.); musée municipal. Le territoire communal, traversé par le canal de Sète au Rhône (port de plaisance), s'étend à moitié sur la Costière et à moitié sur la plaine qui annonce la Camargue (le Grand Palus).

La commune est traversée au sud par l'A 54, et par le canal d'amenée du Bas-Rhône-Languedoc, qui capte les eaux du fleuve à l'angle sud-est de la commune près du château de Belleval. À Pichegu au sud-ouest de la commune, au pied de la Cosière à 12 km du Rhône, a été installée la grande station de pompage qui alimente le canal des Costières vers Nîmes et le canal Philippe-Lamour vers Mauguio près de Montpellier. La commune a eu 2 800 hab. en 1891 et s'était un peu dépeuplée ensuite jusqu'en 1954 (2 200 hab.), puis a repris du volume, passant par 4 000 hab. en 1983; elle a gagné 1 300 hab. (26%) de 1999 à 2009.