Bellême

1 590 hab. (Bellémois), 171 ha, chef-lieu de canton du département de l’Orne dans l’arrondissement de Mortagne-au-Perche, 17 km au sud de Mortagne, au pied des reliefs qui portent la forêt de Bellême (2 400 ha) et dans le Parc régional du Perche. L’ancienne ville close, jadis rivale de Mortagne, conserve le porche du château féodal et de vénérables maisons et figure parmi les stations vertes de vacances; golf avec hôtel (40 sal.), un camping, trois hôtels en tout (90 chambres). Bellême a eu plus de 3 000 hab. au 19e s.; sa population est peu à peu tombée à 1 800 hab. en 1936, et n’a pas beaucoup varié depuis; mais elle a perdu plus de 200 hab. de 1999 à 2008. La communauté de communes du pays Bellêmois correspond au canton, à une commune près (14 communes, 5 600 hab.) et siège à Bellême.

Le bourg est assez bien équipé en commerces et services (hôpital local de 19 lits, collège) et son rayonnement est relativement étendu sur le sud du Perche; il se complète d’ateliers, dont une usine de plastiques Automotive-Plastics (180 sal., ex-Key Plastics rachetée en 2009 par Plastivaloire) et une Imprimerie Bellêmoise (35 sal., groupe Renard); reliure Afco (50 sal.), électronique Cibel (35 sal.), objets publicitaires d'entreprise Carteline (40 sal.).

Le canton a 5 800 hab., 15 communes, 17 261 ha dont 2 604 de bois; limitrophe du département de la Sarthe, il est à moitié dans le Parc régional du Perche. Saint-Martin-du-Vieux-Bellême (650 hab., 1 584 ha dont 413 de bois), juste au nord-ouest du bourg, a une entreprise forestière (SAD, 50 sal.) avec scierie; le finage communal s’étend largement sur la forêt de Bellême, partagée avec Le Gué-de-la-Chaîne (780 hab., 1 864 ha dont 683 de bois), 2 km à l’ouest, où CTI fabrique des bennes et remorques (45 sal.), et qui a gagné 80 hab. de 1999 à 2008. À 6 km SSO de Bellême, Igé (700 Igéens, 2 786 ha dont 543 de bois) a une fabriques de ressorts CGR (Comptoir général du ressort, 70 sal.) et une maçonnerie (Rongère, 45 sal.).