Belleville-sur-Vie

3 840 hab. (Bellevillois), 1 516 ha, commune de la Vendée dans le canton du Poiré-sur-Vie, 7 km ENE du chef-lieu, avec gare et échangeur pour la route à 4 voies vers La Roche-sur-Yon, qui n'est qu'à 13 km; le bourg n'est pas au bord de la Vie mais le fleuve a ses sources dans la commune. La population est restée autour de 1 100 hab. de 1865 à 1965 puis a sensiblement augmenté, et s'est encore accrue de 800 hab. (+26%) de 1999 à 2009.

Belleville accueille plus de 2 100 emplois. Elle compte un chantier de construction navale Jeanneau (SPBI, 330 sal., bateaux de plaisance), une laiterie-beurrerie du groupe Eurial (270 sal.) plus la fabrique de protéines Bonilait (25 sal.), et un ensemble d’entreprises de banlieue, notamment dans le bâtiment avec Privat (constructions, 65 sal.) et sa filiale de bétons Novadal (50 sal.), les réseaux d’eau et étanchéité Sodaf (55 sal.) et les aménagements fonciers SodafTP (25 sal.), les installations électriques Solargie (25 sal.); une école de conduite et de formation d'adultes Marionneau (70 sal.), un centre d'appels CAR (Sunheat, 25 sal.) et un atelier d'isolation CSR du même groupe (25 sal.), ainsi que des grossistes et entrepôts relevant de la ville-préfecture, comme M3 (négoce de matériel de travaux publics, 50 sal.), Solen (négoce de matériels électriques, 20 sal.), et le groupe Dubreuil avec Lubexcel et Actigaz (carburants, lubrifiants, gaz, 90 sal.); un collège public, un magasin Super-U (100 sal.).