Biars-sur-Cère

2 010 hab. (Biarnais), 363 ha, commune du département du Lot dans le canton de Bretenoux, juste au nord du chef-lieu dans la plaine de rive droite de la Cère, qui se confond ici avec celle de la Dordogne; son finage se tient entre es deux rivières. Le nom de la commune était simplement Biars avant 1934; la population n’était que de 400 hab. en 1900 puis est montée à 800 en 1954, 2 000 en 1990 (sdc) et s’est stabilisée, avec même un léger recul (-50 hab. de 1999 à 2009).

Biars est dotée d’une gare sur la voie de Brive à Aurillac, et elle est devenue un haut lieu des confitures, avec les deux entreprises Andros (1 080 sal.) et Andros ex-Bouin-Materne (140 sal.), plus les bureaux du groupe (40 sal.). D’autres ateliers s’y sont établis: entremets et desserts Tradifrais (1500 sal.), fabrique de peintures et vernis SOB (50 sal.), mécanique Techniques et Formages (55 sal.) et CFM (20 sal.), constructions métalliques Mambert (20 sal.); centre commercial Leclerc (90 sal.), négoce de fruits et légumes Boy (20 sal.); mais la fabrique d emeubles Manucère a fermé en 2007.