Billy-Berclau

400 hab. (Billeux-Berclois), 741 ha, commune du Pas-de-Calais dans le canton de Douvrin, 2 km ENE de celle-ci. La commune partage avec Douvrin une vaste zone industrielle au bord du canal de La Bassée, qui a notamment reçu en 1968 la grande usine de moteurs Renault-PSA de la Française de Mécanique. Sur le territoire de la commune sont également une usine de câbles Draka Comteq, ex-Alcatel Câbles (350 sal.), les textiles pour filtration Sefar Fyltis (100 sal., groupe suisse), les équipements de contrôle LBCC (45 sal.) et Créatique Technolgie (35 sal.), métallerie RS Nord (35 sal.), mécanique RMR (35 sal.), ingénierie Aquarese (35 sal); recyclages de textiles Minot (45 sal.) et Pack2Pack (35 sal.) ; supermarché Simply (30 sal.); maison de retraite.

Naguère, la commune a été le site d’une mine de houille (fosse n°5 de l’ancienne compagnie de Meurchin), ouverte en 1904 et fermée en 1965, dont le chevalement supporte un four permettant la fabrication de plombs de chasse. La commune a connu en 2003 un grave accident mortel (4 victimes) dans la fabrique d’explosifs de Nitrochimie, fermée depuis et dont le site doit être transformé en espace vert. La population communale a suivi une croissance régulière au 19e et au 20e s. (1 400 hab. vers 1830, 2 500 vers 1930), gagnant 130 hab. entre 1999 et 2010.